A plus que je pédale, plus que je vais vite.

dechainons-nous

A chacun sa route !

Un de mes plaisirs favoris c'est de prendre mon joli vélo bleu "Gios Torino" après une journée de boulot, et d'aller pédaler bêtement de tout mon saoul, les yeux rivés sur le pneu, et ne plus penser à rien.

Ce jour là, pain béni, un joli sourire naturel et gratuit sur un visage d'ange, cheveux au vent dans un cabriolet Alpha Roméo rouge "Ferrari" décapoté à l'envie accapare mon attention et me fait oublier un instant mon pneu et la route.

M'a t' elle remarqué ? je ne saurais le dire, il est vrai que j'ai l'air d'un Playmobil avec ma tenue "tour de France", je la suivais des yeux et la regardais s'éclipser de mon horizon.

Plutôt doué sur un vélo qui est une deuxième peau pour moi, je n'ai pas besoin de fixer le ruban de bitume pour garder une trajectoire parfaitement rectiligne. Bien après que l'ange et son bolide soient sortis de mon champ visuel mon esprit ne se reconnectait pas à la réalité de la gravitation qui vous fait adhérer à ce monde très terre à terre. La seconde peau comme la première vous éclaire vite de ses ampoules quand vous vous y frottez de trop !

Je sortis de ma trajectoire et filai tout droit dans un mur, la route, la traitresse tournait de façon conséquente. Le virage, l'obstacle, la vitesse 36 Km/h qui n'est pas une performance que l'on retiendra pour cette histoire, firent que l'arrêt fut quelque peu brutal.

La chute de cette histoire me laissa sur le carreau. Mon transport à l'hôpital en ambulance a du être rapide, je ne me rappelle que de Morphée dans sa blouse blanche qui me serrait très fort contre elle, ne voulant pas que je ferme les yeux, m'interpellait sans relâche et m'empêchait d'aller jouer avec Thanatos qui m'attirait en me faisant miroiter son beau ballon de basket orange "Spalding".

Ensuite je ne me souviens plus de grand-chose, mon réveil fut euphorique, morphine et cocaïne sont les deux sœurs jumelles nées sous le signe de l'apaisement et vous baignent dans la mer de la tranquillité quand elles vous sont servies du petit déjeuner jusqu'au souper.

Le neurologue responsable du service ou j'étais interné vint me voir un après midi pour m'expliquer la situation. Je venais de subir un traumatisme crânien, plus précisément une hémorragie méningée. Après trois jours de coma, mon cas n'était pas désespéré, l'hématome et l'œdème sous-jacent s'étaient stabilisés et allaient se résorber dans les jours à venir.

Le cortex moteur primaire était indemne et toutes les liaisons physiques et biologiques du faisceau pyramidal dans le principe étaient opérationnelles. Par contre le cortex moteur secondaire avait été endommagé, une grande partie des motoneurones avaient été détruits par ischémie , ce qui voulait dire que faute de système de pilotage mon corps était devenu végétatif.

Il prit l'exemple d'une armée qui parfaitement entrainée et équipée, prête à donner l'assaut à des gilets jaunes "Canari" serait clouée dans son régiment, privée de tout commandement.

En l'état actuel de la science il n'y avait rien à faire, et les probabilités d'améliorations étaient nulles voire moins.

Il me parla longtemps de ses travaux de recherche en neurosciences et des ses expériences sur la régénération des liaisons entre neurones, axones et synapses. Il avait réussit sur des groupes de souris qu'il avait décérébrées partiellement, à reconstituer une partie des liaisons en attribuant à des groupes de neurones plusieurs fonctionnalités de pilotage de motoneurones. Il comparait le résultat de ses travaux à une table de mixage électronique pouvant piloter plusieurs canaux sonores à partir d'une seule source donnant des résultats les plus surprenants dans les mains d'orfèvre genre Martin Solveig ou Bob Sinclar. 

Il me proposa de lui servir de cobaye humain pour transposer les protocoles réalisés sur les souris à l'être humain, c'était l'unique espoir pour moi de pouvoir sortir du lit dans lequel je me trouvais depuis six jours et de remmener une vie presque normale.

Toute la subtilité de l'enjeu résidait dans le "presque".


Lcm

  • Ca c'est bien les mecs, tu nous parles de ton état de santé, mais sur le vélo, rien ! Moi, j’ai descendu à fond la caisse un sens interdit en plein milieu de la chaussée les bras écartés, façon Titanic en pensant « ça passe ou ça casse ! » C’n’est pas passé, j’ai fauché une voiture de plein front ! Le vélo plié en deux est mort sur le coup, moi je m’en suis sorti un peu ! Et là ce n’est pas de la fiction. M’en fous, je me suis racheté un autre vélo encore plus beau ! :o))

    · Ago 8 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • Hi Hi tu fais quand même un peu dans la friction ;)

      · Ago 8 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • Pas du tout, c'est la vérité vraie sans l'once d'un mensonge. :o))

      · Ago 8 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • La vérité vraie , en toute bonne logique c'est quand on se fait traiter de Huns c'est nul :)

      · Ago 8 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • Pas compris ! I'm stupido ! :o))

      · Ago 8 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Si on admet la véracité d'une vérité c'est que celle ci peut être non vraie. C'est un peu comme la pensée Aristotélicienne qui admet la pensée du Non A (je ne sais pas faire le chapeau plat)
      Quand un politicien bien intentionné veut mentir il commence toujours par "je vais vous dire la vérité" (classique du mémento de la psychologie) :)

      · Ago 8 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • Ah bon ??? :o))

      · Ago 8 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

    • Enfin je dis ça , mais je ne dis rien :)

      · Ago 8 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • Pas mieux ! :o))

      · Ago 8 months ·
      Photo rv livre

      Hervé Lénervé

  • Si ton histoire est vrai , tu n' a rien perdu de tes liaisons synaptiques , et j' espère que tout s' arrange pour toi

    · Ago 8 months ·
    Jm

    patrickb

    • Houlà là , non je suis dans la fiction :)

      · Ago 8 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • heureux pour toi :) vois tu , je ne serai jamais écrivain car si tu jettes un oeil à mes textes , je suis dans le réel de ma vie , je n' arrive pas à écrire de la fiction et sur ce coup , ( ton texte ) je préfère que ce soit de la fiction :)

      · Ago 8 months ·
      Jm

      patrickb

    • Il n'y a pas d'obligation à faire de la fiction, mais laisse aller ta plume sans trop réfléchir et elle te mènera dans l'univers de tes envies. :)

      · Ago 8 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • là tu touches un point sensible , hypothèse j' ai envie d' écrire sur l' Amour par exemple et bien , ma plume commencera à écrire que si je fais référence à une situation vécue car dans mon esprit si je divague dans le texte sur ce que je n' ai pas vécu , je ressens cette impression de mensonge , mais j' essaierai promis !!

      · Ago 8 months ·
      Jm

      patrickb

Report this text