A propos de Jésus :

Dominique Capo

Rectification suite à un commentaire sur Facebook

Certes Ponce Pilate est connu, mais pas par l'influence qu'il a eu dans la vie de Jésus. On en retrouve sa trace dans des "relations romaines" de cette époque, quant à sa nomination en Judée, son parcours politique, etc.n Ce que n'importe quel historien peut retrouver en faisant des recherches sur l'Empire Romain de ce temps là.


Quant à Jésus lui mème, il faut savoir que Jésus, Marie, Joseph, etc. sont des prénoms extrêmement répandus a cette époque en Judée. Cette tombe dont tu parle, j'en ai déjà entendu parler, et tous les spécialistes de cette époque s'accordent a dire qu'aucune preuve ne vient étayer qu'il s'agit du Jésus du Nouveau Testament. Je le répète, ce prénom était très répandu, y compris d'autres tombes ailleurs découvertes.


De plus, l'iconographie représente Jésus sous la forme d'un homme blanc, blond, aux yeux bleus. C'est ridicule, sachant qu'il était d'ascendance méditerranéenne. Des études montrent qu'il aurait plutôt eu la peau mate, la pilosité brune, et d'une dimension d'un mètre soixante environ, comme c'était le cas dans cette région du monde à ce moment là. Donc, rien à voir avec cette image créée ultérieurement à des fins de propagande.


Les miracles de Jésus, pour certains, il peuvent être démontrés, en effet, scientifiquement. D'autres sont des inventions ultérieures de la part des Pères de l'Église, afin de magnifier son œuvre évangélique, notamment en 325 lors du Concile de Nicée, ou ceux-ci ont adapté certains textes pour leur faire suivre la doctrine qu'ils désiraient enseigner aux futurs convertis. Sachant, de plus, qu'a ce moment là, d'autres textes relatifs a la vie de Jésus ont été écartés parce qu'ils ne correspondaient pas au dogme voulu (Jésus ayant une concubine, des enfants éventuellement, etc) dont on retrouve la trace dans certains apocryphes.


Autre chose, A l'époque de Jésus, beaucoup de mages et de prophètes essaimaient les routes de Palestine, prédisant la fin du monde (le monde romain s'entend), et la venue d'un Élu. Depuis près de deux siècles et la domination grecque, puis romaine, sur cette province, les prédictions ne cessaient de se succéder. Il y a eu, à cette époque, d'autres prédicateurs, mages, devins, comparables à Jésus. Mais ils ont été éclipsés par lui, en fait, d'après les recherches les plus récentes en la matière, amalgamés à lui pour en faire un être unique et exceptionnel.


En fait, le seul dont les archives romaines aient gardé la trace, c'est Jean Baptiste, parce qu'il a eu maille a partir avec la justice romaine pour trouble à l'ordre public.


Les quatre évangiles, de leur coté, ont été écrits bien après la mort ce Jésus - entre 50 et 100 ans après sa mort. Ceux-ci divergent pour de nombreux points sur son parcours. En outre, ils ont été rectifiés, remaniés, au fil des siècles suivants, avant qu'ils aient leur version définitive, toujours lors du concile de Nicée. Ensuite, la traduction d'araméen au latin, du latin envers les langues périphériques d'alors, grec, ancien français, ancien anglais, etc. a dû s'adapter, puis être retravaillée au fur et a mesure de l'évolution de ces langues. Les mots n'ayant souvent plus exactement la mème signification que jadis.


Enfin, Jésus s'il a existé, n'était pas chrétien, mais juif. Il l'a toujours été, son intention n'était pas de créer une nouvelle religion, mais de réformer les institutions juives qui dominaient le Temple de Jérusalem (le Marchands du Temple !!!). C'est pour cette raison, et uniquement celle-ci qu'il a été arrêté, et que les autorités juives l'ont transmis aux mains des romains.


Comme quoi, il y a beaucoup d'idées reçues a revoir sur l'existence supposée de ce Messie. Et encore, ce n'est pas en quelques lignes que je peux tout développer. D'autres l'ont fait avant moi. Et moi-même, j'ai abordé ce sujet dans d'autres textes sur ce sujet.


C'est passionnant, fascinant, mais si le Christianisme est né, ce n'est pas de la volonté de Jésus, c'est du désir de certains successeur d'utiliser la force de son message, différent de celui qui existait jusqu'alors, pour propager une nouvelle espérance. Vite manipulée dans des buts qui n'ont rien de religieux, mais plutôt d'influence politique, d'argent, de pouvoir, etc.


J'invite donc ceux et celles qui souhaitent avoir plus d'informations au sujet du véritable Jésus, à se renseigner sur les sources historiques à disposition. Elles sont nombreuses, les historiens les connaissent, je les ai consultées. La foi n'a rien à voir avec l'Histoire, la Religion non plus. Ne pas confondre l'un avec l'autre. L'une comme l'autre sont respectables, honorables. Mais dire que le Jésus de la Bible a une réalité historique est un mensonge. Voici quelques preuves historiques qui le démontrent, il y en a beaucoup d'autres. On peut croire en lui, en son message. Mais cela se réfère à un autre domaine...

  • "Aimez vous Les uns, Les autres": trop fort pour le commun des mortels.

    · Il y a 3 mois ·
    Img 20170623 234225

    enzogrimaldi7

    • Tu aurais dû plutot dire : "trop difficile pour le commun des mortels". Mais n'oublie pas que 10 000 de civilisation humaine n'est rien au regard de l'Evolution, Humaine qui plus est. Nos instincts primaires sont encore trop présents. Nous avons encore tant de chemin à parcourir, tant d'épreuves à surmonter. Nous ne sommes que des enfants ; et les enfants expérimentent ; en bien, en mal. Mais ce n'est qu'ainsi qu'on devient adulte. Et c'est ce que l'"Humanité fait. Le jour où elle sera adulte, alors, les choses seront probablement différentes, nécessairement ; pour des raisons de survie trop longues et complexes à développer ici en quelques mots, mais qui n'ont rien à voir avec la religion...

      · Il y a 3 mois ·
      4

      Dominique Capo

    • Hélas, je ne vois que regression la où d'autres espèrent encore du progrès.

      · Il y a 3 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

    • tu es trop impatient, cela se compte en dizaines, centaines, ou milliers de générations, en milliers ou en dizaines de milliers d'années. Je le répète, 10 000 ans ce civilisation, c'est un grain de sable. Qui sait comment nous aurons évolué, car Evolution il y aura forcément - nous en voyons les balbutiements - robotique, sciences médicales, biotechnologies, communications, bouleversements climatiques, conquète spatiale, etc. - n'en sont qu'à leurs balbutiements. L'homme n'est pas parfait, et ne le sera jamais, contrairement à ce que s'imaginent les idéalistes ou les épris de religiosité. Mais il évoluera. 3 millions d'années pour passer de l'animal à l'homme, c'est peu au regard des 4,5 milliards d'années d'

      · Il y a 3 mois ·
      4

      Dominique Capo

    • l'homme, le vrai, une fois poussiere, a pour vocation de rejoindre le cosmos, ce à quoi le  cyborg 2 ou 3.0 (puissance 0?) fait, partie ou tout, de tôle (sa taule) ne peut aspirer.

      · Il y a 3 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

    • évolution de notre planète, qui a déja subi tant de modifications, tant de bouleversements, cinq extinctions majeures avant l'actuelle ; qui te dit que l'Humanité ne fait pas parti de ce processus. Qui te dit que cela va contraindre celle-ci a modifier son comportement. S'il y a une chose que j'ai remarqué en tant qu'historien, c'est que c'est toujours lorsqu'elle est acculée au précipice, que l'Humanité à un sursaut d'énergie pour aller de l'avant. Grandes découvertes du XVIème siècle, anéantissement de la barbarie nazie, premier pas de l'homme sur la lune, chute du mur de Berlin, j'en passe. Ca dépends aussi de son état d'esprit personnel :verre à moitié vide ou verre a moitié plein. Néanmoins, rien n'est figé, l'histoire nous l'a assez prouvé. Ce qui est aujourd'hui n'est pas ce qui a été hier, et n'est certainement pas ce qui sera demain. Nous ne sommes que des enfants, il ne faut jamais l'oublier, et nous avons encore tant à apprendre. Se dire que tout ce que nous voyons aujourd'hui incite au pessimisme - c'est en partie vrai, mais seulement qu'en partie - est omettre que l'homme est doté de ressources insoupconnées quant à sa faculté d'adaptation, quant à son intelligence - en bien ou en mal, c'est une question de jugement personnel, de modèle de société, de philosophie, de religion, car certaines choses qui étaient considérées comme mauvaises hier ne le sont plus - mariage gay par exemple, avortement, arrèt de la soumission de la femme, dui moins en Occident - ; et vice versa. Sous l'empire romain, initier sexuellement un jeune homme par un adulte est courant, aujourd'hui, c'est considéré, a juste titre de notion judéo-chrétienne, comme de la pédophilie. Rien n'est jamais blanc ou noir.

      · Il y a 3 mois ·
      4

      Dominique Capo

    • Désolé, je ne te rejoint pas, que de pessimisme. Reste avec ta noirceur dans ce cas. Je n'y vois rien de constructif pour ce débat. Quelle tristesse...

      · Il y a 3 mois ·
      4

      Dominique Capo

    • En aucun cas je ne souhaite que vous me rejoigniez. Vous avez le droit d'avoir votre opinion, que je respecte comme j'ai le droit d'avoir la mienne. Il n'y a aucune noirceur dans l'acceptation de notre condition de mortel voué a disparaître. Bien au contraire. Et le monde, fort heureusement, ne se divise pas entre les "blancs et les noirs". "Les pessimistes et les optimistes". "Les tristes et les joyeux". Comme vous le savez, c'est plus nuancé que cela. Parfois, ce que l'on croit être négatif peut s'avérer positif. Et nos positions, qui semblent diamétralement opposées, ne sont, finalement pas aussi éloignées que ce vous laissez entendre.

      · Il y a 3 mois ·
      Img 20170623 234225

      enzogrimaldi7

    • je suis d'accord sur ce point, bien que je ne sois pas d'accord sur les autres que vous avez soulevé dans vos précédents commentaires ; bonsoir...

      · Il y a 3 mois ·
      4

      Dominique Capo

  • C'est tout le problème de la preuve. Certain(e)s peuvent croire sans et d'autres en ont besoin.

    · Il y a 4 mois ·
    Img 1518

    divina-bonitas

  • En effet, la crucision était aussi très repandu à l'époque car elle était la peine encourue pour les agitateurs politiques (comme Spartacus et son armée par exemple).

    Il faut aussi savoir que le Christianisme tel qu'on le connait est apparu au Moyen âge (ere des chateaux) et qu'il a permis de reunir les peuples derrière un leader commun. Le christianisme pratiqué antérieurement était beaucoup plus permissif et se mêlait très bien aux croyances polythéistes.

    Jne seule remarque tout de même, malgré toutes mes recherches sir les textes sacrés et leurs iconographies, j'ai toujours vu Jésus avec une pilosité brune (le blond n'est accordé que pour les êtres entièrement pures qui résident dans le "Royaume des Cieux" et n'est utilisé que pour les anges de hauts rangs (Archanges et Seraphins). :)

    · Il y a 4 mois ·
    Thmwgjnrs4

    Caïn Bates

Signaler ce texte