Abondance

Apolline

L'envie me suit à la nouvelle lune engagée sous plume

Ma plume désarmée qui se pousse à s'envoler sur un quai

Rivée à trop d'amour heurté à la bestialité d'enclume

Passage chantiers égarés corrigés contre dureté

 

Cette envie me suit à  l'étoile née inscrite sur ma peau

Ma peau accomplie qui se pousse à tirer un trait à la une

Inertie à l'Esprit force fantômes aux sombres coups de mots

Et puis ma fièvre fragile se défilant hors champ des runes

 

Cette envie de respirer ce quai à  hauteur du diapason

Comme un aboutissement et mise à nu de la violence

Te revenir si pâle mais remplie de douceur dans mon son

Que j'en pleure autant que j'en ris de ces rimes d'abondance

 

Mais toi, me reviendras-tu ou viendras-tu simplement à quai

Le doute a disparu et combien même si le temps est incertain

T'apporter de nouveaux mots qui se marieront avec ma peau

Feront de nous cette solidité, notre lien toujours au rendez-vous


CréA poème et dessin 2022 Apolline

Report this text