Acharnements Psychiques

Pauline Cortes

Ma vraie histoire

Cette année 2013, pour moi, fut comme un marathon interminable. Je me rappelle qu'au début d'année , au lycée  , je n'allais pas mortellement bien . Mon histoire avec mon copain me remettais sans cesse en question et j'avais peur . Peur de ne pas arriver à changer . Oui , je voulais changer. Non seulement pour lui , pour notre couple, mais aussi pour mon bien-être psychique qui m'avait trompé en me faisant croire que j'étais parvenue à me sentir bien dans ma peau . Seulement, je me suis rendue compte que mon éducation et ce que je pensais rendait malheureux tout mon entourage , me rendait seule et dépourvue d'amour puisque je n'arrivais pas à aimer les autres .C'est comme si mon Ego me jouait aussi des tours .  Il avait cependant ses raisons vu que mes blessures se sont révélés plus fortes. C'est mon copain qui m'a tout fait comprendre et je suis fière qu'il ai été dur avec moi. C'est en agissant avec fermeté et colère qu'il m'a fait surgir de mon mauvais rêve et que j'ai eu  l'obligeance de changer . Au début c'était difficile parce que je ne connaissais pas l'amour qu'il me portait. Au début je résitais  et n'arraivais pas à atteindre ce but . Peut - être que je n'étais pas encore prête ou ne le voulais pas ?

Il est vrai que j'ai longtemps douté de notre amour sutout celui que je pouvais lui porter . Inconsciement, je l'ai souvent trahis , bléssé par mon attitude, ce qui nous amenés souvent à de violentes disputes qui devenait parfois physiques .On se détestaient et en même temps on ne pouvais pas se quitter à cause d'un fort lien affectif que l'on avaient fondé. Durant longtemps j'ai vécu une souffrance psychique au point d'aller voir un psychologue et par la suite me faire hospitaliser. Le premier but de cette hospitalisation de trois semaines était de me retrouver moi - même car j'avais la certitude que le doute sentimental  qui s'imiscait en moi était dû au fait ,que par mes blessures, mon Ego me protégeait mais pas de la bonne manière . Je tenais aussi à rééquilibrer mon for intérieur seule car j'avais peur des risques de dépendantes que j'aurrais pu entretenir avec mon copain . Par cette hospitalisation j'ai pu avancer mais malheureusement ce n'était pas suffisant puisque durant mon séjour je pensais constamment à lui . La deuxième fut plus prometteuse . En effet , vu que l'on était en " break" j'ai donc pu me consacrer à moi - même . Il n' ya pas que cette hospitalisation qui m'a faite tenir mais aussi l'ésotérisme pour lequel j'ai développer une grande attirance . Les diverses visualisations et le maniement de mon pendule m'ont fait retrouver qui j'étais ;ou presque . Maintenant ça fait presque une semaine que je suis chez lui et je continue , durant ses temps de travail , mon expérimentation sur moi même . Néanmoins , j'ai l'impression que j'avance de plus en plus vers la sagesse et  vers la lumière qui me conduira devant la clef de mon for inérieur et de mon bonheur .

Voici mon année forte en sensations .

Report this text