Allà hi ha

paratge

Je sais un lieu secret, où le soleil se lève
Sur des flots bleu azur, cernés de terre autour,
Veillé de son Conflent par le mont nommé pour
Brandir comme un pavois et son feu et sa sève.

Cet écrin est serti dans une rue paisible
Et nul ne peut juger en y passant devant,
De la valeur immense du plus précieux diamant
Qu'il renferme et préserve sous des cieux aussi bleus.

En son sein, tempéré par l'ombre salutaire
De murailles hissées en guise de remparts
Où l'artiste nous leurre de vignobles épars
Alignés justement, partout sur cette terre,

La vie est douce et belle, et le cœur au repos
Car aucune agression, aucun envahisseur
Ne peut semer le doute, la colère ou la peur
Entre ses dalles fraîches et ses plafonds si hauts.

La maîtresse des lieux soigne mon cœur en panne
Non comme une infirmière, mais comme la lumière
Qui fait germer l'Amour en réchauffant ma terre.
Elle est ce beau bijou, ma belle catalane.

Report this text