Amédée Latif L'apocalyptique

Christian Le Meur

Tableau N°1: Mais qui c'est celui là?

Amédée Latif anonyme parmi les anonymes promène sa dégaine de termite anémique sur le chemin poussiéreux de sa terne existence. Cet enfançon fut le fruit d'une rencontre hasardeuse et furtive entre une mère Olé-Olé! et un père jésuite qui pêchait dans les parages avant de repartir aussi-sec mais soulagé.

Latif l'illégitime vit le jour sans faire-part ni cotillons. Un mois plus tard, mam'Latif se retira dans un Ashram Breton érigé au cœur des monts d'Arrée par le grand bodhisattva étincelant, Robi Le Rure, buveur de crachin et picoreur de pois chiches.. Depuis, la sainte parèdre flotte dans l'extase cosmique en circonvolutionnant autour d'un menhir en béton armé, transfigurée par la lancinante mélopée des binious qui rythment la psalmodition du Mantra Paimpolais  « Viva la Rame.Rame... Viva la godille.dille. »...


Amédée-pupille échoua chez Mémé-Latif, une cinquantenaire finissante et bipolaire à prédominance négative donc l'unique passe-temps consistait à détruire sa propre existence et celle des autres . Bref, le jour de ses quatorze ans môme-Latif, gamin introverti, pâlichon et un tantinet déboussolé, fut placé par son éducateur en apprentissage dans l'unique usine du canton, le maître traiteur industriel «Au graillon croquant». Là, en cinq minutes chrono son tuteur l'initia à la maîtrise du décroûtage de reblochon , ingrédient clé de la spécialité de son employeur, la fameuse Tartiflette sans croûte, élue produit de l'année.

Et voilà comment, depuis plus de vingt ans, Amédée le pugnace gagne sa croûte en décalottant du reblochon 8 heures par jour…. Sitôt que retentit la sirène libératrice de son bagne à smicards, le Latif solitaire court se terrer dans son deux pièces cuisine pour s'adonner à sa seule et unique passion, la lecture de revues scientifiques. Lorsque le crépuscule envahit les recoins de sa mansarde notre chirurgien du bistouri fromagé se métamorphose en super Latif du théorème et de l'équation. Hey-ouais! lecteur; Pendant que tu t'avachis les méninges avec les ragots de Voici ou Paris match , Amédée-Neutron décortique des traités scientifiques, des thèses de physique et mathématique tellement abstraites qu'à la première virgule, le quidam basique s'hypervoltise les méninges et retourne à ses superficialités, tout penaud de son inculture.


Tableau N° 2 : Poireau ou moule de bouchot ?

Le vendredi d'un mois quelconque.…

-(Note de l'auteur: (A ma montre: neuf heures trente deux minutes!))

Amédée Stakhanovitch du rendement mène une lutte épique mais perdue d'avance contre une montagne de reblochon livrée ce matin même par «la dame de Haute Savoie»


Brusquement :                

                         Paf !!!   La durite. 

                                                                             ( Requiescat in pace!)


Un cour instant, l'esprit de Latif plane au dessus de sa carcasse de prolétaire exploité. Puis lentement les néons se font ombres, ces espaces qui semblaient si vastes se réduisent sur eux-même et disparaissent. Des fragrances reblochonesques font place au parfum du chêne verni et des poignées en laiton. Une nuit compacte et pesante enserre son enveloppe charnelle et la broie jusqu'à la réduire en vulgaire ectoplasme informe. De ce conglomérat morbide, émerge un rayon d'énergie photonique faible et blafarde. Suivant la direction donnée par cet axe, Latif rejoint la lente et interminable procession spectrale qui chemine devant lui, canalisée par un étroit goulet.

Combien de temps? émergeant d'une longue léthargie, Amédée-Zombie se retrouve face au comptoir du passeur des mondes.

- Le passeur impassible: Déposez votre âme dans le scanner

Amédée s'exécute. Le compteur à affichage scintillant indique le résultat : 0,02.

-Le passeur imperturbable: Blasphème des blasphèmes! Encore une vie de vide total, une vie de rien.

-Amédée: Docteur, rassurez moi, j'ai quand même gagner ma place au paradis?

- Le passeur inébranlable mais dodelinant d'une tête qu'il n'a pas :-

        Pour accéder à ce lieu d'absolu

                   Ce lieu où le silence fait place à la vanité des discours

                           Seule compte la paix de l'esprit

              Ce lieu où le temps interrompt son cheminement linéaire,

                            Parce qu'il est royaume d'éternité

le compteur des vertus doit afficher au minimum 1000 .

-Amédée pignou: Et avec mon score de 0,02, je gagne quoi docteur?

- Le passeur impavide: un aller simple pour l'enfer

- Amédée: Pitié docteur, à ces pieds que vous n'avez pas, humblement je m'agenouille. Je vous en supplie, ma poussière d'existence ne mérite pas pareille engeance ?

- Le passeur insensible: En vérité je vous le dis: vous êtes coupable du pire des crimes, vous êtes coupable d'avoir gâché votre existence.

- Amédée! May day!: Votre seigneurie, je plaide coupable mais quémande votre bienveillante mansuétude.

- Le passeur marmoréen: Confronté au cycle permanent des réincarnations vous allez retourner sur terre sous une forme proportionnelle à votre coefficient karmatique . A n'en pas douter, cette transmutation sera salutaire à votre épanouissement futur.

Pour 0,02: c'est poireau ou moule de bouchot, choisissez!.

- Amédée: Oh, my god!


Troublant cette atmosphère pesante, le poët-poët céleste d'une trompette hygiaphonique retentit. Le passeur pose l'oreille qu'il n'a pas sur l'extrémité du cornet, tout en dévisageant de son troisième œil Amédée-Poireau.

Le passeur dubitatif: Si telle est votre volonté, ô sérénissime gardien des clés de la porte du jardin des félicités, je le réexpédie illico dans son cloaque.

Se retournant vers Amédée suspendu aux lèvres manquantes du passeur: il semblerait que votre sablier de vie s'était incidemment obstrué. A titre de dédommagement pour le préjudice subit, nous vous concédons une portion de vie en rab.


Tableau n° 3: La théorie de la Latifité générale et sphérique

Les yeux rivés au plafond, le corps bardé de capteurs, canules et autres tuyauteries, Amédée-Alité émerge lentement de sa cataplexie comateuse. Est-ce l'effet du choc, de l'oxygène ou des traitements, toujours est-il que le cerveau d'Amédée taille à dreuz, la fièvre monte. Sur l'écran blanc du plafond de sa chambre d'hôpital, défile à la vitesse grand V des chiffres, des équations, des formules, des graphiques. Toute cette somme disparate de connaissances scientifiques accumulées depuis des années s'organise d'un seul coup, prend un sens, une cohérence.


A cet instant historique, le grand Amédée-Maths résout l'énigme qui lui triturait le ciboulot depuis son plus jeune âge.

Premièrement :Sachant que l'avant Big bang est incompatible avec la théorie de la relativité générale et restreinte d'Einsten.

Deuxio: Sachant que deux lois intangibles régissant l'ordre universel ne peuvent se contredire (et non: deux points de vue).

CQFD: il existe un point de convergence reliant les deux états.


L'Amédé-Quation verse dans son grand shaker mental la théorie quantique des champs en reprenant l'équation de Schrödinger et de Dirac, il rajoute savamment quelques dosettes de formules dite lois générales et son ingrédient mystère, la fameuse constante invariable Pi . En guise de couvercle il pose son galure sur son crâne et il secoue le tout énergiquement.

Euréka !! Son cocktail de mathématique abstraite aboutit au concept fondamental du piège à positron par la sphère antigravitationnelle.


En bref et pour vulgariser la chose, Latif le sulfateur radioactif se prépare à piéger suffisamment d'anti matière dans son gobe positron, pour le transformer en aspirateur à corpuscules. Dans ce trou noir énergétique de son invention, il ramènera l'univers avant le temps zéro, c'est à dire comprimé dans un cachou qui dérivera dans le néant.


Éructant de sa canule d'oxygène, exorbitant ses yeux maléfiques, passant par dessous la porte de sa chambre, glaçant les couloirs, fissurant les cloisons, court-circuitant la pile du peace maker de Simon Baltringue le figurant de la chambre 103, le rire satanique d'Amédée 666 plonge la suite de ce récit dans une atmosphère d'angoisse et de suspense .


Suppôt du malin comme un singe,Latif le subodore, en toute chose, sur cette terre comme aux confins de l'univers subsiste de l'anti matière primitive émanant du providentiel et miraculeux Big-bang .

Mais où? that is the question.

C'est quelques jours plus tard, en déballant sa portion de camembert posée sur son plateau repas qu'Amédée L'Illuminé reçoit sa deuxième révélation.

- La voix de la révélation: «Amédée! Opère à grande échelle la méthanisation de la croûte de reblochon par fermentation accélérée et dans ce nuage gazeux, prometteur, tu placeras en suspension ta sphère piégeuse» .


A peine rétabli, Amédée négocie auprès de son employeur l'échange de ses indemnités de licenciement contre la livraison mensuelle d'une tonne de croûte de reblochon. Il conçoit, assemble et installe dans son salon sa super cuve à méthanisation. Dès la première semaine le perspicace concept se révèle rentable puisque l'énergie produite par le gaz fait tourner une turbine qui produit l'électricité qui alimente le micro onde qui chauffe la croûte de reblochon qui produit le gaz qui fait tourner…


En revanche l'élaboration de sa sphère se relève plus complexe. Malgré le fait qu'il recalcule des centaines de fois son ensemble d'équations, ses conclusions aboutissent systématiquement sur deux solutions simultanées. Énigme, aberration, effet de la barrière de potentiel, dualité des probabilités, loi des contraires?

Mystère et boule de gomme !

En désespoir de cause il décide de se fier à son intuition et choisit la solution que vous voulez. Attention!! à partir d'ici plus rien ne sera comme avant.

Fébrilement il appui sur le bitoniau ON de son méga ordinateur et en route pour le compte à rebours final. Épuisé par tant d'abstractions mathématiques Amédée-Pend son galure sur le porte manteau et pose son postérieur dans son fauteuil, les yeux rivés sur ses écrans. Il ne bouge plus. Il reste là des années durant, figé comme une moule à son bouchot.

Puis un jour: Le vendredi d'un mois quelconque.…

-(Note de l'auteur: (A ma montre: neuf heures trente quatre minutes!))


La sphère se met à titiller , puis à vibrer, puis à chauffer. Tous les écrans s'affolent,passent en signal d'alarme, alerte rouge, les unités centrales vrombissent et puis…..

                       BOUM!!!!!!.


L'explosion méga-tonique est si puissante qu'à 5 km de l'épicentre du champignon dévastateur Mémé Latif qui comme d'habitude, ruminait sa bile est expédiée ad patres.


Interruption de ce texte pour un flash spécial

«  Bonsoiiiir !! Ami lecteur, divine lectrice, en ce funeste vendredi d'un mois quelconque, et, d'après l'auteur, à neuf heures trente quatre minutes une épouvantable et inexplicable une catastrophe vient de se produire. La ville de Croc Lès sur Noisettes est effacée de la carte. En mémoire des Croc Lèsiens disparus merci de respecter les deux lignes de silence qui vont suivre»

Ligne 1

Ligne 2



Tableau n° 4 : Amédée le thuriféraire

Copier/coller ( Hé oui, j'ose)

Une nuit compacte et pesante enserre son enveloppe charnelle et la broie jusqu'à la réduire en vulgaire ectoplasme informe. De ce conglomérat morbide, émerge un rayon d'énergie photonique faible et blafarde. Suivant la direction donnée par cet axe, Latif rejoint la lente et interminable procession spectrale qui chemine devant lui, canalisée par un étroit goulet.

Combien de temps? Émergeant d'une longue léthargie, Amédée Zombie se retrouve face au comptoir du grand cornu.

Le grand cornu aux yeux de bouc: Déposez votre âme dans le scanner


Amédée s'exécute. Le compteur à affichage thermique s'enflamme littéralement en indiquant le résultat de valeur négative:    - 1000,02

Aussitôt, pour accueillir ce palmarès dantesque jaillit du plafond de la voûte caverneuse une nuée de plaintes, d'osselets et de scories. Une horde de diablesses équipée de tisonnier rougeoyant , de chalumeau et de lanière de cuir cloutée entame autour d'Amédée une danse macabre tout en beuglant «  il est des noootres, il a bu la lie comme les autres , c'est un damné é é ça ce voit rien qu'à sa trooogne.. ».

Un abominable râle gargarismique à vous rôtir la tripaille interrompt cette fiesta fiévreuse.

Le grand cornu à l'odeur de bouc en rut pointe ses sabots pointus vers une poterne suintant la souffrance éternelle. «Le maître de ténèbres, le grand orchestrateur des afflictions vous attend»


Avant même qu'il n'ait le temps de toquer, la porte s'ouvre.

Amédée L'anathématisé se retrouve dans un bureau tapissé d'écrans diffusant supplices et tourments en tout genre. Face à lui, un séduisant quadragénaire BCBG souriant et avenant. A ces côtés, un chafouin malingre et vicieux jauge le visiteur du soir de ses yeux cerbères et pervers.

Le quadragénaire BCBG lui indique la chaise électrique qui fait face à son bureau.


- Prenez place sieur Latif


Face à la réticence anxieuse d'Amédée-Watt.

- Rassurez-vous elle n'est pas branchée. Pour mes soirées VIP, je m'en tiens au savoir faire artisanal, aux mondanités thermiques, ici je ne pratique que la bougie ou le charbon de bois « 

Mais venons-en à nos démons. Voyez-vous sieur Latif, si l'archange Saint Michel n'était pas intervenu pour fausser le résultat de vos calculs et changer le cour de ce destin funeste dans lequel vous alliez nous plonger, l'univers connu n'existerait plus. Or nous, vos déités, vos intercesseurs avec le divin, n'existons que parce que vous existez.

Votre profil hautement imaginatif m'intéresse. Je m'explique; Notre haut conseil Luciférien n'avait pas anticipé la croissance exponentielle du mal chez le genre humain.. En vérité je vous le dit sieur Latif , nous sommes au bord du déséquilibre cosmique, de la fusion du yin et du yang. Pour tenir la cadence, mes pauvres diables, diablesses et diablotins s'épuisent à la tache et finissent même par bâcler l'ouvrage.

Je vous offre un contrat maléfique. Mettez votre génie tortueux à notre disposition, modernisez l'enfer pour en augmenter la productivité et en échange de votre fructueuse collaboration je vous pactiserai à l'encre de lave un CDI d'éternité.


- Et si je refuse ? s'enhardit Amédée l'effronté


Désignant le chafouin malingre sortant de l'ombre « je vous présente mon joker infernal, un maître nécromancien vénéré, une référence dans l'art tourmentiel, le prodigieux et inimitable Torquemada . Voyez-vous sieur Latif, rien qu'en captant votre énergie il va deviner qu'elle est votre pire cauchemar.Ce martyre qui vous fera pleurer des larmes de plomb en fusion, cette action répétée à l'infini qui vous mènera au cœur de l'insoutenable et cet insoutenable deviendra votre prison.


Torquemada le vipéreux place ses deux mains sur le sieur Latif et ferme ses petits yeux. Il se concentre profondément et quelques instants plus tard ses paupières incendiaires s'ouvrent sur des mirettes lumineuses de jouissance perverse.

Tout brûlant de plaisir, il persifle dans l'oreille du maître des lieux, le résultat de ses investigations médiumniques.


- Par Héphaïstos et Vulcain réunst, cette torture d'éternité est au moins classée 5 sur l'échelle de Belzébuth. Sieur Latif , pauvre bougre , si vous refusez ma proposition, je me verrai contraint de vous condamner à prendre la place de Will coyote et d'essayer d'attraper le Bip-Bip jusqu'à la nuit des temps.


- Mais c'est monstrueux, inhumain!! Pitié,Pitié O suprême big Big-Boss du royaume des ombres et des lamentations, vos scories sont pour moi des ordres.

Pour vous, O grand maître des forges et du buta-gaz j'ai un projet particulièrement diabolique à vous soumettre.

Comme vous le savez déjà, la cohorte des vivants passent la totalité de leur misérable existence à se torturer l'esprit entre ce qu'ils sont et ce qu'ils voudraient être. Cette frustrante dualité , source permanente de conflits et d'anxiété les rendant incapables de vivre la plénitude de l'instant présent.  Grâce à la maîtrise de l'intrication quantique et le spin je peux accentuer leur tourment en faisant vivre en pleine conscience la même personne simultanément en deux lieux différents. Inévitablement cet antagonisme destructeur consumera leur l'âme par l'intérieur.


- Démoniaque de chez démoniaque!!! QuéQué Mada mon brave, apportez moi l'obituaire du personnel que j'y grave le patronyme de notre nouvelle recrue:

Amédée Latif l'apocalyptique.


  • Du bonheur, ça faisait longtemps que je n'avais tant ri...et ça n'a pas de prix, merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ;0)

    · Ago 2 months ·
    Facebook

    flodeau

    • Flodeau,expérimentant que depuis peu l'écriture teintée d'humour noir, votre commentaire enthousiaste m'incite à continuer à me défouler dans cette voie. Merci

      · Ago 2 months ·
      Default user

      Christian Le Meur

    • Oh oui continuez à vous défouler, certes, l n'y a apparemment pas qu'à vous que cela fait du bien ;0)

      · Ago 2 months ·
      Facebook

      flodeau

Report this text