Amour égoïste

Aurore Rodi (Ancienne Alice Gauguin)

Je ne demande pas la lune, juste d'être la prune...lle de tes yeux. Yeux si bleus battis et bien avertis, valent mieux que le déshonneur qui t'accablerait si tu me partais. Tu guettes comme un chacun ta liberté mais fais moi voeu qu'elle est à moi nouée. Non orgueilleuse (?) mais égoïste, ta petite proie et prédatrice, te voudrait ad vitem éternel dans le creux de ses bras à toi seuls dédiés. Je suis la prédatrice qui te garde à portée de vue, et la seule qui te voit nu. Je suis ta petite proie, fais donc de moi ce que tu veux. Je me laisse choir car l'amour est l'essence de ma vie. Ma vie, jugée sûrement de n'être / naître que de l'amour -amour de toi, amour de l'amour-. Les images papillons se sont enfouis en moi. Et mon seul délice est le goût de tes lèvres. Ó, à chaque baiser j'en crève. Garder le savoureux jusqu'au bout de la nuit. Nul jamais d'ennui quand ton corps gît sommeil. Laisse moi te protéger dès agressions cauchemars. Mais moi quand je m'eveille c'est pour te contempler. Je fais le pied de guerre pour d'autant te garder. Mais la vie, nous dit t'elle que nul n'est à personne. Je dis qu hélas pour moi tu es mon unique quatre heures. 

Report this text