Animiste

Juloin La Mort

« Animiste. »

 

Pour la trêve, il s'arrache le cœur
Diapason malheur, horlogerie de façade
Les airs fades et les airs moqueurs...
Le sourire se fane lors de "l'alcoolade"
Moi, l'air d'un âne, en cette heure
Je remue la vase en ce vase pour deux
Et loue Bacchus le profane prieur
Ou la Princesse Mononoke, Mon dieu.

Report this text