Ardentes ardeurs

Emile Ajar

Je veux presser tes p'tites fesses

Entre mes doigts insolents

Je veux glisser sur ta peau

Te caresser la paresse.

Titiller l'imprévisible,

T'imprégner de mon ivresse.


Je veux réveiller la fougue,

Te sentir, te faire frémir,

Je vais te dicter les règles …

Le matin et à jamais.


Je veux : exulter la passion,

Mettre un terme à la tension,

Sexuelle, surnaturelle,

Qui m'habite, qui me pénètre.

Cesser ce jeu indécent,

Vivre mes désirs ardents

Briser les chaînes, les carcans,

Et jouir, jouir allègrement.


Je veux : embrasser ton sourire,

Baiser tes lèvres à m'en rendre ivre

Glisser ma langue entre tes dents,

m'en amuser comme une enfant.


 Je ne veux pas : quitter tes yeux du regard,

Que tu cesses de t'émouvoir,

En me regardant ce soir.


Je veux empoigner ton âme,

La cerner, l'apprivoiser,

Et boire une coupe de champagne,

Avec toi tout à côté.


Je veux imprégner mon âme,

De ta force, de ta bonté

Et boire une coupe de champagne,

Sur ton épaule adossée.


Je veux te serrer si fort,

Que ton esprit sera mien

Je veux que l'on s'appartienne,

Et n'en déplaise à certains.


Je veux que tu m'donnes l'amour

Celui qui me manque chaque jour

Que tu veuilles mon bien toujours,

Comme dans les films d'amour

Et que tu me veuilles tout court

Même moi vieille et toi trop lourd.

Report this text