Arrachement

pacha

Je te vois t'éloigner, sans un mot à dire, 

Bienveillant et triste; devenir souvenir.

« Très lointain souvenir », ces mots en moi tonnent!

Explosent, résonnent… mon cœur se fractionne !


Sidérée, emportée, tu dois te concentrer

Sur ceux qui te sont chers, sur qui tu peux compter 

Rassembler l'équipe, resserrer les coudes…

Équiper la guerrière, en avant le baroud!


Je n'ai plus de place, tu m'as donc balayé 

A l'autel des plaisirs, tu m'avais bien rangé

Compagnon apaisant, aimant et…labile!


Las, l'amour a surgi dans mon cœur ébahi

Et distille douceur, patience, envie !

Je reste malgré t/moi… junky inutile!

Report this text