Avoir les extrémités fuselées

pianitza

Crise d'ego - Deuxième partie [Chapitre 1]

J'crois que ça y'est, j'uis devenu adulte. Je l'ai senti, un soir.
J'étais enveloppé dans les courroies d'un ami. Le cul dans les coussins, on se montrait productivement paresseux, quand contre les rideaux a vibré ce plumage gris indélicat. C'était des rideaux standards achetés dans vos putes de grandes surfaces. Contre nos mirettes leur vert a tourné couleur écrevisse. J'ai eu une sortie de corps, mon âme s'est fuselée sous le parquet (et on n'avait pas pris de drogues, pourtant). Mon nez a décelé l'odeur d'usine des choses !
L'étincelle du tout neuf, qui brûle et dure, hurle continuel sur, le dos, des notes, du solfège… s'en est allé pour de bon !
J'aurais pas dû écrire ma crise… J'aurais pas dû devenir écrivain.
J'ai été con… (lol)
Regardez, lecteur : C'est moi ! (Putain, fais chier !)
Moi qui croyais que le ciel m'éreinterait, me récompenserait, une fois ma crise déféquée dans vos sillons… Moi qu'ai cru sottement que l'écriture agiterait l'antidote ! Moi qu'au cru qu'en plantant, oui, le stylo dans mes reins... en absorbant ma haine… en pompant le flux lavique dans sa cartouche… en le bavant sur vos pages… j'allais ressortir, dehors, sous les nuages, dans le vrai, en parole muette, plus frais qu'avant… Le médicament m'aillant lavé !
Encore une preuve qu'on s'est fait baiser ! C'est les mathématiques, ça, comme d'hab' (j'le dirais jamais assez !).
C'est le coup du « On a 50 % de gentil et 50 % de méchant en nous ». C'est Hollywood, ça, l'éducation de l'écran, ça. C'est le manichéisme, même (bah oui). C'est le coup du « Hitler c'est le plus grand méchant de tous les temps ». Alors qu'en vrai, Hitler, il fait que stationner prude dans un bunker. Il a dit qu'il m'aiderait à écrire. ‘voulait l'appeler Mein Kampf  (Il a pété en même temps qu'il a dit ça). J'lui ai dit que les cons sans ruelles, les facteurs consensuels, pleurnicheraient une énième fois. « J'connais » a-t-il répliqué, la gorge gonflée (Ça puait toujours…).
La première partie ? Je sais qu'elle vaut plus rien, c'te fillette de flute. A-t-elle seulement valu, une fois, quelques roses ?
J'ai pourtant mainte fois invoqué l'aide d'un Pikachu. Mais un Pikachu c'est pas régulier, par rapport à un Hitler. Musicalement, j'veux dire. Il s'éparpille dans les notes, crispe les éclairs, renverse les lignes juste pour voir.

PIKACHU – « Être à la fin de sa crise »… Ah ah ah, tu m'as tué !
MOI – J'étais sûr d'y être, pourtant. J'l'ai senti ! 'comprends pas… Ça m'a cerné ! Jusqu'au visage ! Elles se sont dupliquées ! En sourdine, en silence ! Enveloppées sur mes os… Saloperie du moi ! Je surveille, constamment, nos épidermes !
PIKACHU – Tu lis trop pas assez, c'est non évident.
MOI – J'étais en instance de paix continuelle, après la fin de ma crise… J'étais en train de me préoccuper de ma santé ! C'est pour ça, pas eu le choix… J'ai dû revenir écrire… Après la fin y'a rien. Y'a la santé... Du coup on revient au début…
PIKACHU – Ouais, j'sais. Quand t'es hors des mots, t'es à portée d'un rot. J'en connais, à quinze ans, ils rottent plus. Parce que : « Putain j'espère qu'un jour je serai célèbre ». C'est fascinant.
MOI – Mais rien n'est perdu ?
PIKACHU – Tant que tu rumines pas l'exéma…

Heureusement qu'il est là, Pika. Il serait pas là pour me recadrer, je serai déjà en train d'écrire en aillant recours à un second moi ! (La plus grande tragédie de la littérature ! J'en tremble sans cesse…)
Lecteur, je reviens, en-dessous de toutes les étagères. Premier rôle incommode.
Ma salive en dérive !
J'fais ça pour ceux qui écrivent… (Donc pour moi, en fait, et pas pour vous… Désolé. Referme ce livre si ça te saoule au pire, j'm'en fous. J'uis à un endroit, en ce moment, t'es à un autre… Je ne verrais rien… Enfin, bref, sur ce j'écris la partie 2… Le devoir m'appelle. Bisou.)

  • Arrête d'aller si vite : tu imagines pas tout le boulot que je vais avoir pour tout rattraper :D

    Content de voir que tu as repris, en tous les cas :)

    · Ago almost 6 years ·
    Portrait papy marcel bis

    camille-de-vaulx

    • Merci Camille pour tes encouragements.
      Tu n'es pas obligé de tout rattraper, tu sais. Ihi. Il faut pas voir ça comme un boulot, mais une récréation amusante ! :o)

      · Ago almost 6 years ·
      Scan10020

      pianitza

    • Hé hé oui bien sûr. J'ai hâte de m'y mettre : j'attends encore un peu : le temps que ce petit bébé soit repéré ;)

      · Ago almost 6 years ·
      Portrait papy marcel bis

      camille-de-vaulx

  • "Il serait pas là pour me recadrer, je serai déjà en train d'écrire en aillant recours à l'alter ego !"
    Ah, ah. Prit en flag!
    Tu vas agiter les vagues...
    Par contre je t'avoue avoir été étonnée de voir une suite apparaitre, cela fait suite à un retour ou cela te titillait de poursuivre ?
    Tu as conservé le ton sinon, un ton qui semble te convenir, mais sur le fond je le trouve quelque part -ce nouveau chapitre- moins riche que les derniers de la partie un, on sent moins la ligne directrice. Peut-être un côté plus éparpillé voulu, qui dit juste "je reviens vous en mettre une couche"...

    · Ago almost 6 years ·
    Avat

    hel

    • Oui, je ne justifie aucune ligne directrice, ici. Juste un retour caillouteux. Cela me titillait, en effet, depuis que j'avais terminé la première partie... En fait, j'avais envie d'écrire une suite mais j'essayais de me contenir. Et puis j'ai craqué (aujourd'hui)...
      J'ai l'impression que ça a déclenché un truc en moi, cette crise. Avoir recours à des personnages pour exprimer le fond de mes pensées ne me motive plus des masses. J'ai grand mal à continuer Vitamines. Le Nano commençant demain, j'me suis dit que j'allais mettre une prio sur la suite de ma crise.
      J'ai juste envie "d'en remettre une couche", oui. J'ai plein de choses à exprimer, que je ne peux pas exprimer dans Vitamines, ou dans des nouvelles. Autant le faire maintenant avant que les idées se dissipent... :)
      Pour l'alter ego, oui... Ihihihi. * Rire diabolique *
      On me jette une crotte de nez à la face, j'aime bien en jeter une autre en retour. C'est de bonne guerre. Et puis en plus c'est mérité.

      Merci d'être venue me voir Miss Hel ! =)

      · Ago almost 6 years ·
      Scan10020

      pianitza

    • Mais de rien! Je pensais que tu avais peut-être eu un retour positif, qui t'encourageait à épaissir.

      Sinon tant que tu t'y retrouves c'est le principal, et puis c'est un registre qui convient finalement pas mal au mode nano, tu reste assez libre, tu vas t'offrir de belles séances de free-style, j'en suis certaine.
      Cela ne sert à rien de se forcer de toute façon, si tu n'as plus l'esprit à.

      · Ago almost 6 years ·
      Avat

      hel

Report this text