Bacchar el-Assad VS Joe Dassin

o-negatif

Zazon et l’internaute sont assis face à face, chacun pianotant sur son ordinateur portable.

L’internaute clique rageusement, visiblement content de lui :

L’internaute

Tiens ! Prends ça dans ta face.

Zazon (distraitement, ne levant pas les yeux de son écran)

Qu’est-ce que tu fais ?

L’internaute

Je viens de liker la page « Yemen Revolution ». On est 1249 membres maintenant. On leur fait mal.

Zazon (dubitative)

OK…

L’internaute

Je participe au printemps arabe.

Zazon

Ah… J’ai pas trop suivi c’t’histoire.

L’internaute

Quoi ? Tu t’intéresses pas au printemps arabe ?

Zazon

En fait, je préfère l’été indien, je crois.

L’internaute

Grâce aux réseaux sociaux, tu peux sauver les peuples opprimés. On a déjà fait tomber Ben Ali et Kadhafi. Là, j’suis au troisième level , en Syrie. Ça devient tendu. Le boss de fin, il s’appelle Bachar el-Assad, un gros taré sanguinaire… On dirait le Joker dans Batman.

Zazon (moqueuse)

Tu te soulèves sur Internet, toi ?

L’internaute

Tweeter n’est pas jouer, tu vois. Par exemple, tu peux créer un événement « gros bordel dans la rue, samedi soir » et avoir une estimation du nombre de followers, histoire de prévoir assez de banderoles et de chips.

Zazon

Et contre les coups de matraque, tu fais quoi ?

L’internaute

Tu passes en mode You Tube et tu balances la vidéo sur le net. Le monde entier est indigné et tu chopes un bonus casque bleu.

Zazon

Faut être du bon côté de la caméra, quoi. Tu connais la capitale de la Syrie, au moins ?

L’internaute
Non mais j’ai passé des vacances à Marrakech j’te signale.

Zazon

Bon et qu’est-ce qu’il devient ton printemps arabe, en ce moment ?

L’internaute

Ben là c’est l’hiver donc c’est un peu mort. Les internautes sont retournés au lol cats et aux palmares des people 2012. Je me sens un peu seul, en ligne.

Zazon

Tu veux un coup de main ?

L’internaute

Ben si tu pouvais poker Bacchar, ça pourrait le distraire momentanément pendant que je lui fais mal.

Zazon

C’est fait.

L’internaute

Ouah merci. Viva la revolucion !

Zazon (chantonnant)

On ira, où tu voudras quand tu voudras…

Report this text