LIQUID BLUE

suemai

dans l'infernale, l'horrible, le maudit, la détresse - BLUE se dilue...

A travers toutes ces couleurs si luisantes, lourdes d'une si délicate affection, d'arcs-en-ciel en morceaux de verre bisé, de l'amour rayonnant de ma fée, je ne peux que fuir, vomissant la douleur du bonheur. Ça me blesse, ça me torture, ça me tue. Dolente, j'arpente si seule la route du mal - celle si bien connue.

J'erre sur mer dans les marées de l'absurde, un monde qui souffre et qui hurle, là où s'entassent les ténèbres et les succubes du grand chaos de Sophie.

J'erre sur terre… indomptable et éternelle fugitive. Mais... on m'aura dessinée! Si un jour, dans un souffle ou un murmure, un petit souvenir de moi vous effleure, appelez-moi « BLUE.»

Report this text