Névrose d'occidentale

cat-tomate

Quelqu'un a dit:

Travaille
consomme
ferme ta gueule

et dans ce cancer
quand on se perds et on s'enterre...
voici:

donne ton nom, prénom
et voici ton numéro
voici une chaise
pose ton cul et ouvres-toi
dis-nous cqui va pas
pas trop fort quand même
on reste dans la matrix

et la voici qui demande:
pourquoi tu crois
que tu fites pas?
pourquoi tu crois
dépression t'colle aux pantalons?
quelques minutes de réflexion
Cette fois
Elle t'offre
voilà une chaise
ta place au cercle
parles pas trop fort quand même pis garde les pieds collés au plancher

Et dans un bouillon
De répondre:
Mais dis moi
Chef de troupe chef de groupe
pourquoi éviter d'me regarder
Comment mon insolence ressent ses limites
à l'expression
contenue dans un contenant sous pression
attention à l'explosion
qui me reste pognée au travers d'la gorge
quand c'est pas la mienne c'est toutes les autres

pardon
c'est le chaos du désordre mental
colle-moi dessus une étiquette
fuckée pleine de haine et de mal
spour qu'on consomme
Pilules et acides analgésiques
Jai beau retracer
beau voyager
Ou est passée l'innocence
Hors d'l'état stérile
coupé comme du métal
frette
de cte moule anti idyllique qui nous dicte:

Travaille
Consomme
ferme ta gueule

pis si ça marche pas pour toi
Cette recette
Si névrose t'attrape
va t'asseoir chez les fous...
mais chut
gardes ça secret surtout

C'est le mal de l'époque
À quand son vrai remède?
Voilà la poésie

  • Belle ouverture que la poésie ! Comme la musique, elle adoucit les mœurs.
    Une écriture originale !

    · Ago 2 months ·
    Louve blanche

    Louve

Report this text