Causses

Susanne Dereve


Ondulant à perte de vue dans la lumière,

les courbes blondes des prairies 

griffées de la pierre grise du calcaire,

le sillon brun des labours,

et les vertes dolines, 

 

où le vent frais balaie la chaleur de midi,

berce dans les sous-bois les strates accumulées     

d'anciens automnes. 

Résonne de loin en loin  

l'écho d'un pas,

le craquement assourdi du bois mort …

 

Soleil.

Le long dimanche de fiançailles

d'une fin d'été   

avant les noces blanches d'hiver.

 

On se prend  à rêver de chemins effacés,

de villages engloutis sous la neige,

du tintement des pelles sur les seuils,

de ciels de cire ponctués de fumées grises,

 

comme si l'oubli n'était en toute saison

le cœur de ce pays, son âme claire,

sa  terre promise.


Photo Rechab (Causses)

Report this text