Ce qui n'est pas

damian

Sur cet îlot au bord du monde
Je regarde la vie défiler
Son flot incessant, agité
Sa course après chaque seconde

J'observe les être naitre et mourir
Leurs brèves histoires s'effacer
Et dans mon coeur enténébré
Une étrange plante s'épanouir

Corolle d'envie et de souffrance
Nourrie de manque, d'obscurité
Triste blessure à mon coté
Sinistre lys de l'Absence

Alors qu'en eux brille la lumière
De tant de tendresse partagée
Seule la douleur d'une âme brisée
Brule en mon corps de chimère

Ma différence, ma solitude
Cette lourde peine qui git en moi
Ternissent peu à peu chaque éclat
D'une rare et douce sollicitude

Personne, ici, venant m'étreindre
Dans cette prison isolée
Qui donc oserait s'aventurer
Dans le vide où tout vient s'éteindre?

Report this text