Chaud

li-belle-lule

chaud et bleu


Soleil, tu es mon maître,

Tu es beau, tu es chaud,

Quand tes rayons pénètrent,

Très profond sous ma peau,

 

Les palmes des cocotiers palpitent,

Sur un fond de ciel bleu absolu,

La chaleur du soleil nous invite

A vivre heureux, insouciant et nu ;

 

Le soir, douceur angevine,

Quand les alizées caressent,

On se sent l'âme câline,

Rien ne bouge ni ne presse,

 

Les étoiles en frissonnent d'envie,

S'étaler sur une si douce nuit,

Contempler est un bonheur exquis,

Le soir scintille ; ciel épanoui.

Report this text