Comme si

Franck Bessieres

            Comme si

Ensemble nous avons marché

Avancé dans une vie équilibrée

Sauté des clôtures hautes

Parfois vraiment trop hautes

Atterri sur nos deux pieds

Parfois sur le fessier

Couru le souffle court

Parfois vraiment trop court

Mais, mais voilà, c’est ça la vie

Du soleil et de la pluie

Mais, par-dessus tout, tu sais

Ce sont tes fous rires désormais

Instantanés de soirs de fête

Qui résonnent dans ma tête

Comme si, tu étais toujours là !

Ensemble, nous avons tellement ri

Des autres, de nous aussi

Parfois même tant pleuré

Au chevet de nos chers adorés

Eu chaud, de soleil et d’amour

Je t’aimerai toujours

Eu froid, d’un vent hivernal

Je t’aime tant et j’ai mal

Mais, mais voilà, c’est ça la vie

Du soleil et de la pluie

Mais, par-dessus tout, tu sais

Ce sont tes fous rires désormais

Instantanés de soirs de fête

Qui résonnent dans ma tête

Comme si, tu étais toujours là !

Ensemble, nous avions bien cheminé

Une famille heureuse et soudée

Mais au matin d’un jour irréel

Forcée par un destin cruel

Tu as quitté notre monde !

Ensemble, nous avions bien avancé

Une famille heureuse et soudée

Mais au matin d’un jour irréel

Forcée par un destin cruel

Tu as quitté notre monde !

Mais, mais par-dessus tout, tu sais

Ce sont tes fous rires désormais

Instantanés de soirs de fête

Qui résonnent dans ma tête

Comme si, tu étais toujours là !

Ce sont tes fous rires désormais

Instantanés de soirs de fête

Qui résonnent dans ma tête

Comme si, tu étais toujours là !

                                       Franck.

(Ce texte n’est pas autobiographique).

Report this text