Complémentaires

Lucy Nuange

Il y a des choses qu'on cache toute notre vie, parce qu'on ne peut pas les dire. Une déclaration d'amour oubliée dans un souvenir, un secret bien caché que personne ne veut entendre. On créait notre propre mélodie dans nos esprits, pour masquer cette envie de vouloir les révéler. Comment dire à quelqu'un que vous l'aimez quand il vous a oublié, ou qu'il vous hait ? Comment avouer qu'on souffrait à une époque, qu'on souffre encore et que personne ne le voit ? Trop aveugles, les gens nous observent du coin de l'œil, comme des peintures cadrées, alors que la toile est restée inachevée. Le peintre a déposé le pinceau, il a arrêté une histoire ou il ne l'a jamais commencé. Par peur, par manque de temps, par dépit, parce qu'il était déçu ou parce qu'il avait la tête ailleurs. Le réel n'est jamais ce que l'on veut et pourtant, il est si confortable. S'élever vers l'amour est un sentiment remarquable et, de celui-ci, je me souviens. Il n'y a pas de plus beau moment que lorsque le cœur éclate et envahit l'autre d'une émotion ardente et rare. Mais là où la toile reste en suspend, c'est quand une histoire si colorée laisse un goût amer sur le blanc du tissu tendu. L'espace d'un instant, on croit être seul, on retient l'être par la main, on lui fait comprendre qu'il est nôtre. La seconde d'après, on reprend le pinceau, on commence un nouveau tableau, on en oublie de finir le premier. 

J'ai trop souvent abandonné des toiles à moitié commencées, par peur ou par déception. Quand une porte s'ouvre en grand, un rien, un simple coup de vent peut la refermer. Et j'ai beau vouloir finir la toile, chercher les couleurs, recréer une harmonie, je ne puis. 

Quand l'artiste est brisé, les yeux des spectateurs ne sont jamais comblés, satisfaits. C'est quand il trouve sa complémentaire, la couleur face à la sienne dans le cercle, qu'ils peuvent à deux briller. 

Mais quand le pot en face est brisé, que reste-t-il d'espoir pour le peintre ?

  • Très jolies pensées.........peintes. Mais les gens ne sont pas toujours aveugles, c'est le lieu où la peinture est exposée qui ne permet pas toujours d'en expliquer les couleurs ! Bravo pour cet écrit....;o)

    · Ago 3 months ·
    1669704 859453370761482 5918361096195060559 o 1

    Laurence Marie Legrand

    • Merci pour ce beau compliment Laurence !

      · Ago 3 months ·
      Default user

      Lucy Nuange

Report this text