Des barreaux à mon coeur

Alice Neixen

Se peut-il que l'on soit brisé au point de ne plus rien pouvoir construire ?

D'avoir été tellement loin dans la douleur que l'esprit ne peut plus envisager le beau, le merveilleux dans l'humain ? De ne plus pouvoir imaginer autre chose que le même scénario qui se répète, en boucle, et de s'en rendre compte, brutalement, avec le cœur qui saute un battement ? D'avoir imprimé dans mon adn inconscient un code d'urgence, comme une empreinte qui me rappelle tout ce qu'on peut souffrir quand on s'approche trop près d'un autre que soi. 

C'est en voyant ce que je ne peux plus faire que je réalise l'étendue de mes blessures. Les cicatrices mal refermées, fragiles. Mes fondations bancales. Brusquement, je réalise que quand il faut prendre une inspiration, je bloque ma respiration. Que je réfléchis pour prévoir le mauvais coup, sans cesse. Et quand je regarde à l'intérieur de moi, je vois tous ces assemblages de miroirs fissurés, à peine réparés, et ces vides mal colmatés. Au moindre doute, tout se referme. A la moindre peur, tout se bloque. Je déploie mes soldats, et cette distance terrible, hautaine, qui met mes émotions et tout mon être à l'abri. 

Je ne suis pas sûre de rencontrer à nouveau quelqu'un qui aura la patience de ces heurts qui jouent contre moi, qui sont comme un réflexe laissé par la douleur dans mon inconscient. Il y a une mini-catapulte à la place de mon cœur et je me demande si, un jour, quelqu'un - ou moi - en trouvera le chemin. 

Il s'est mis à pousser des barreaux à mon cœur, et, mes doigts sur le métal, je ne sais pas comment les enlever.

  • Disons qu'apres certaines expériences malheureuses, le choix des critères sera plus sélectif, la méfiance plus de mise, on sait davantage ce que l'on est en capacité d'accepter. Il existe heureusement des êtres en capacité de comprendre et d'accepter ces heurts , comme tu le dis. Comme toujours Alice, ton texte est superbe et tu exprimes tes ressentis avec une force qui bouscule le lecteur. Merci à toi

    · Ago 9 months ·
    W

    marielesmots

Report this text