Des mots pour guérir

Concours De Slam Avec Tv5 Monde

Quand il reste les mots, Pour se libérer d’une image, d’un passé, De cette main tendue, de longs doigts agrippés, De la frousse qui fait fuir la réalité. Oui, je te l’ai offert ce sourire bienveillant, Face à toi, démunie, devant toi, écorché, Oui, je te l’ai offert ce sourire accueillant, Cela ne m’a couté qu’un peu de volonté, Partager avec toi ce cauchemar essoufflant, Essayer de retenir des heures trop pressées, Partager avec toi ces rêves effrayants, Tous les deux reliés à la même cordée. J’ai vu dans tes yeux le reflet bleu de ma peur, Complice devant le vide, devant la glace, Du gouffre de solitude amère, de l’horreur, De cet avenir où je n’aurai pas de place. Il est vain de vouloir corriger les erreurs, Les mots soulagent et en aucun cas ne remplacent Un geste salvateur arrêté par pudeur, J’ai lâché ta main … par manque d’audace. Au bout du compte j’aurais voulu nouer le fil, Recoudre les effilochures de ta vie, Réparer les accrocs, être moins puérile, Etre forte, te donner le goût de l’envie, Assister encore à des agapes futiles, Où se mêlent les âges, les idées et les cris. Mais dans quels lieux, à quel temps et sur quelle île Réseauter le passé, le présent, l’avenir ? Quand il reste les mots, Dans une valse harmonieusement menée Cœurs en chœur, je t’ai finalement retrouvé, Et je t’octroie enfin le droit de me laisser.

Muriel, France.

Report this text