Désertrice

marionrom

Empêtrée dans la vie, elle s'extrait vers nulle part.
Elle nage dans ses pensées, flotte dans des méandres délicieux.

Apatride de l'amour convenu, exilée du bonheur salutaire. Son corps est une barque prête à accueillir les naufragés.

Voluptueuse déserteuse, elle se délecte dans l'oubli.
Elle ondule à contre courant charriant les corps étrangers.

Irrévérencieuse sirène, elle consume les réfugiés. S'enfouissant dans ses replis ils jouissent d'un plaisir nouveau.

Son corps se fait prison, jamais on ne cherche à s'en échapper.

Report this text