Deux corps.

rouquine

Deux corps dans l'étreinte,
Deux esprits qui n'en font qu'un.
Et le temps qui s'éteint,
Laissant partir les craintes.

Deux corps qui se côtoient,
Pour un plaisir partagé.
Et deux esprits qui s'emploient
À des désirs enviés.

Deux corps qui en toute impunité
S'enlacent à n'en plus pouvoir.
Deux esprits dans l'intimité
Qui veulent encore y croire.

Deux corps sans complexe,
Unis dans la confiance
Que les deux esprits, sans  méfiance,
Ne sont la que pour ce reflex.

Un reflex bien beau,
La simple envie de partager.
Partager son corps, sa peau,
Sans que l'amour ne soit nécessité. 

Deux corps dans l'étreinte,
Deux esprits qui n'en font qu'un.
Et le temps qui s'éteint,
Laissant partir les craintes…

Report this text