Deux et deux font trois

Joelle Eymery

Je t'aime comme deux et deux font quatre

Mais je n'ai plus la force de me battre ;

Ta vie était déjà tracée lorsque tu me connus

A trop vouloir gagner tu as tout reperdu.

J'ai voulu revivre un instant de bonheur

J'ai projeté les vieux films de mon coeur

Mais l'amour, vois-tu, ne peut renaître,

Le temps décolore tout, je ne lis plus tes lettres ...

Je t'aime comme deux et deux font quatre

Mais je n'ai plus l'envie de combattre.

Tu continues ta route dénuée d'émotion

Tu as regagné, solitaire, ta maison ;

Je ne veux plus revivre ce feu mal éteint

De nos rires d'antan il ne reste plus rien.

Je t'aime comme deux et deux font trois

Mais je n'ai plus l'ardeur du combat.

La rancune, vois-tu, ne peut remplacer

Ce grand amour que je t'avais donné.

Les étoiles éteintes se sont toutes enfuies

Il ne reste rien que la lune qui sourit ... 

Report this text