dieu devrait me remercier d'essayer de sauver tout ça

romualdmartin

poésie contemporaine



je regarde les araignées sur le mur
elles sont petites, noires, sans poil
elles ne pensent qu'à bouffer gratis
aucune pensée pour une maison à crédit
pas un neurone lancé vers la dernière bagnole
pas une seule guibolle tendues vers la télécommande
de la télé à 1000 balles
de la lampe a 100 balles
et les chinois? elle y pensent aux chinois
qui va polluer si on est plus là?
qui va déposer une merde acide au pied des rosiers?

les chinois bossent pour nous
les russes font de la politique pour nous
les africains crèvent pour nos téléphones
et tout ça elles s'en foutent

FOURRE TOI TA TOILE DANS LA BOUCHE ET ÉTOUFFE TOI SALOPE!!!
et toutes ces mouches encore plus con qu'elles
- je n'ai jamais vu des araignées piégées par des mouches,cqfd-

le monde se casse la gueule, on n'achète plus
on jette moins, on aspire à de la verdure
aux légumes du coin, aux voitures en bois
et aux immeubles en pierre
MAIS PUTAIN, NOS BANQUIERS ONT FAIM CHAROGNE!!!
que je leur dit avant de leur déchausser les yeux
à coup de savates ou de jouets de bain du petit
et je prend leur petits corps
je les fous aux chiottes
et je tire douze fois la chasse
la lumière allumée
et dans le fond du jardin j'ai la tondeuse qui tourne pour rien
à coté des plastique en feu
je fous mes poubelles dans le champ d'à coté, sans sac
je jette les mégots en l'air, visant l'océan
je bois de l'essence et pisse en plein forêt
et je chante pour faire fuir les oiseaux
même les beaux

PETITE ARAIGNÉE VIENDRA
PRENDRE BRANLÉE ET PARTIRA!

paf! résonne le bruit de la semelle
contre la faïence en rut
de voir son abdomen prendre la taille d'un pouce

la justice est rendue
je peux finir de me branler





Report this text