Dis...

flolacanau

C'est pas que j'attends ça avec grande impatience;

Les questions à la con, j'en ai plein qui me tancent.

Si je les déversais, en débit, en cadence,

elles deviendraient l'amer d'ici jusqu'à Flo rance.

C'est pas que ça me brûle de perdre connaissance,

de rompre les bâtons et partir en errance.

C'est pas que j'brandis ça, comme un enfer de lance,

comme un dernier combat, une ultime défiance,

mais…

Dis, Tu m'le diras quand tu m'auras oublié ?

Tu penseras à me dire que tu n'penses plus à moi ?

À me mettre au courant, au parfum relaté,

que je ne suis plus rien dans ton monde en émoi.


C'est le désordre des choses de finir par ranger.

Passer au peigne fin les quêtes échevelées.

Les ardoises effacent ce que les esprits créent.

Demande à la poussière d'être bien aspirée.

C'est le désordre des choses de finir par changer

Cette danse m'accable, lorsque j'y suis convié.

Cette danse macabre, d'existence délabrée

enveloppe nos âmes à nous rendre timbrés

mais...

Dis, Tu m'le diras quand tu m'auras oublié ?

Tu penseras à me dire que tu n'penses plus à moi ?

À me mettre au courant, au parfum relaté,

que je ne suis plus rien dans ton monde en émoi.

Report this text