Doux matin

marie-nat

J'aime me lever à pas feutrés,

surtout ne réveiller personne!

Je veux en profiter!

Ce moment : je le veux à moi!

Rien qu'à moi!

La tête embrumée,

J'attrape délicatement

mon vieux gilet râpé.

J'enfile mes chaussons,

je descends l'escalier,

sur la pointe des pieds.

Je prépare mon café,

l'odeur envahit peu à peu la cuisine,

me monte  jusqu'aux narines,

m'éveille de ma douce torpeur matinale.

Je prends soin de saisir une tasse,

J’évite le choc avec celle du dessous,

fatal dans ce silence feutré.

 

Je pars m'installer sur la table du jardin,

l'air est doux et vivifiant.

Et là, j’observe, j'écoute, je hume.

Le soleil pointe timidement le bout de son nez,

l'abeille bourdonne, seule,

elle butine sa fleur

fraîche de rosée.

Les oiseaux s'en donnent à cœur joie,

des quatre coins du jardin,

J’assiste à leur concert, enchantée.

Une limace rescapée,

rampe lentement sur la terrasse,

tête levée.

Le chat du voisin,

alerté de ma présence,

se frotte à mes jambes.

J'entends soudain une porte s'ouvrir :

"- Maman! j'ai bien dormi! je suis réveillé!

Qu'est-ce tu fais?

- j'écris un bout de vie!"

Je suis maintenant apte à débuter, une nouvelle journée."

Report this text