DREAM

mysterieuse

J'aime de sa cambrure les méandres obséquieux,

Les courbes abusives coupables de ses aveux,

Lorsque succube vivante, elle truque les enjeux

De l'obscur sensuel dont j'alimente ses jeux.

 

Le long du fuselage de ses cuisses d'albâtre

Je pose mon regard en version idolâtre,

Sculpte de mes désirs des frissons harmonieux

Sur l'outrageante douceur de sa peau sous mes yeux.

 

Sculpturale sensuelle de mes obscures visions

Lorsque mes rêves abondent en sadique collusion,

Elle alimente mes nuits en perverses illusions

Jusqu'à rompre mes nuits sombres de son troublant poison.

Signaler ce texte