Eclats de voix

Christophe Soresto

Concours "la plus petite nouvelle"

Roland est seul à table. Autour de lui fusent les rires, grincent les dents, crissent les chaises, dans un roulement permanent et indifférent. Roland déjeune dans son coin depuis que ses collègues sont partis. Hervé, muté à Bayonne ; Jésus, rentré au pays pour profiter de ses petits enfants ; Brigitte, morte des suites d'une longue maladie.


Roland mastique, les yeux dans le vide, bercé par des conversations ineptes ; les mots importants coincés dans les gorges, supplantés par les banalités.


Heureusement, la grenade qui patiente dans son cartable devrait réveiller les consciences.

  • dommage qu'il y a la fin. Le texte en lui même est fort et beau par sa simplicité. Comme une tragédie de la vie ordinaire. La grenade vient en trop. je verrais mieux une autre fin dans un jeu de mots ou d'atmosphère qui préserverait la qualité d'écriture du texte. Sans la grenade, je vous aurais mis en coup de cœur.

    · Ago almost 11 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

    • Je voulais un contre-pied dur, grinçant, qui ouvre le récit. Cela me coûte un coup de coeur... Merci pour votre commentaire !

      · Ago almost 11 years ·
      Img 4558

      Christophe Soresto

Report this text