Enfin le printemps

campaspe

Bonjour à toi vent d'autan,

Vent sec, vent de beau temps

Te revoilà enfin, jolie brise

Qui fait tomber les cerises

Dont les risées argentent la pelouse

Et sur le fil gonflent les blouses,

Toi qui disperses, vent musicien

L'angélus du village voisin.

Te revoilà, vent fripon

Qui soulève mes jupons

Chaque année avec impatience je t'attends

Toi qui annonces le printemps

Report this text