Envol

campaspe

A Patrice - juillet 2003 - In mémoriam

C'était un soir de juillet

Tu ne t'en souviens plus

Ce rendez- vous, tu l'avais voulu

Au bord du taxiway

 

Combien de messages

Avions nous échangés

Avant de ne plus être sages

et d'enfin nous rencontrer


Ce ne devait être qu'un dîner

mais, sans un mot, en nous voyant

nous nous sommes embrassés

pendant bien longtemps


Et puis, tu m'as raconté

tes combats,  tes médailles

Moi je craignais à t'écouter

Que tu ne livres d'autres batailles


Comment aurais-je pu imaginer

Quand tu es parti ce soir là

Que déjà tu étais condamné

A ne jamais voir Bréhat


Tu es mort sur ton cheval blanc

Tu avais trop de courage

Tu es mort dans un éclair blanc

Tu n'étais vraiment pas sage


C'était un soir de juillet

Jamais je ne pourrai oublier

Ce rendez- vous donné

Au bord du taxiway

Report this text