ESCARPINS

mysterieuse



Le mystère voilé de sa féminité dévoile de ses désirs une douceur fébrile. Toute en intuition sensorielle, je parcours, à tâtons, de mon regard fripon, les courbes élémentaires de la sensualité, la rondeur angélique de ses seins dilués dans le satin diaphane de son corsage ambré
Je sens qu'Elle aime lire, dans ces instants privilégiés, la transparence profane de ma virilité. Mon regard transperçant, allié à la possibilité de l'émergence soudaine d'un zéphyr complice, avoue sans louvoyer, le fond de mes pensées !
Lui laisser le temps ! Ne pas le brusquer ! Privilégier l'invite à la spontanéité d'une attirance !
L'inviter, du bout ses doigts, à suivre sans complexe l'esquisse de ses lignes. Dans le décor boisé aux fragrances mélangées de résine et de cire, sa silhouette se dessine, empreinte de luxe et de simplicité ! Le naturel divin d'une main qui s'égare sur la cheville fine profile de la cambrure d'une voûte haut perché un soupçon de luxure ! Géométrie des bas, rouge carmin des aiguilles, vernis noir ! Elle n'a rien négligé pour me faire dériver dans son monde si occulte, que le moindre faux pas pourrait m'être fatal ! L'énigme s'opacifie, lorsqu'avec la grâce de son âme mystérieuse, elle soulève son regard pour le porter au mien ! je ne lis rien, je subis la magie dont elle veut m'accabler. J'occulte la portée de ses yeux pour ne plonger les miens que dans l'ombre discrète de ses hauts talons sur le plancher ciré ! Elle m'a éperonné de ses pointes aiguisées, m'entraine dans le sillage de ses jeux, de jambe et de luxure !
Elle revient vers moi, port de tête de danseuse, la démarche assurée, l'élégance éligible au podium des vainqueurs. Puis me sourit, pour enfin me libérer du sensuel gagnant dont elle m'a accablé.

Et puis ses mots ! Brefs! incisifs! Libérateurs
« Parfait, je les prends »

A moi, à présent de défaire ce qu'elle vient d'orchestrer !
Accroupi à ses pieds, je retire l'escarpin du pied droit, puis le gauche …Emballe les chaussures …

« Si vous voulez bien me suivre ! Vous réglez comment ? »

Le rideau est tombé ! Abrupt, ravageur!

Mais...

"Bonjour Madame! je peux vous aider?"


  • Une fin inattendue qui invite a une deuxième lecture :-)

    · Ago about 2 years ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • merci !Quel compliment! C'est le principe des nouvelles de laisser le lecteur sur sa fin (faim)

      · Ago about 2 years ·
      Thumbnail (2)

      mysterieuse

Report this text