et oui!!

kap

C’est du vrai chers amis ! Cette fois, je ne plaisante pas avec l’histoire que je m’en vais, vous narrer. Ceci dit, tenez que je me retrouve dans un village fricain, notamment le mien avec des bonbons et fromages que je partage à mes grands papys. Je dis à mes grands papys car, chez-nous les fricains, la famille est grande, voire même vaste, comme de nombreux hectares de terrains. Et donc, il m’était venu à l’idée de garder des bonbons à uniquement à tous mes papys qui, en lieu et place de les consommer, se mirent pour certains, à les semer au lieu de me demander, d’en rapporter la prochaine fois. Les voyant faire ce manège en arrosant de surcroit, ceci tous les matins pour que ça pousse vite selon eux, je me mis à arroser comme eux, histoire de leur donner un coup de pousse tout en ayant déjà en tête, l’idée de foutre le camp, le plutôt possible car, si au bout de deux semaines, rien ne commençait à pousser et que j’étais toujours là, ils allaient me traduire chez le chef du village et, me connaissant d’une certaine façon, c’est plus qu’un scandale dont, j’allais être le chef d’orchestre une fois traduit, chez ledit chef et, donc… amicalement kap.

Report this text