Etranger

blonde-thinking-on-sundays

http://blonde.thinking.on.sundays.overblog.com/etranger

Étranger.

Je sais qui tu es.

Tu es l'ombre, la bienveillante nuit et l'insomnie.

Tu es l'homme, le vrai. Peut-être même le premier. L'essentielle essence.

Tu es l'espoir, l'amarre.

La puissante main, tendue toujours. Celle qui saisit in extremis et illico hisse, à la rupture de tout. A la rupture d'un monde fou.

Je sais qui tu es, étranger.

Rude, rugueux, le regard vif, clair et franc; et si bleu. De ce bleu délavé par l'incessant ressac d'une mer comme tellement avalée, et déferlant sur l'impuissante noyée. Inévitée.

Je sais qui tu es: étrange et ...

Taiseux. Étouffant tout, pour ne rien laisser s'embraser; pas même la délicieuse étincelle, si petite, si dévorante et tentante.

Je sais qui tu es. Au bord de l'explosion toujours, du gouffre ou de la route. Fougueux, le cœur bondissant au ciel, à s'en brûler les ailes. Donnant tout, n'attendant rien, ni personne.

Solitaire jamais seul. Plus si étranger donc...


Report this text