Forcené du travail

flopoupou

Pierre-Henri n'avait jamais manqué d'argent. Il avait fait les plus grandes écoles : un diplôme d'ingénieur de Polytechnique, un MBA de Harvard. Il travaillait près de 70 heures par semaine pour gagner toujours plus. Il dépensait sans compter lors des rares sorties qu'il s'accordait avec ses collègues.

Puis, un jour, patatras ! La maladie le frappa. Ne pas aller au travail lui fit se rendre compte qu'il était seul.

Guéri, il changea : il ne passa plus que 50 heures par semaine au travail, l'équilibre de sa vie; mais il s'accorda du temps pour rencontrer des gens. Il fût heureux.

Report this text