Gémellité

Hervé Lénervé

Ils s’aimaient, normal ils étaient jumeaux. Ils étaient frères, ils étaient sœurs.

Elle, c'était Julie, fine comme un roseau, souple comme une liane.

Lui, c'était Julien, élancé également avec un corps nerveux comme une arme.

Ils étaient fusionnels. Souvent plutôt que parfois, ils passaient la nuit dans le même lit et s'endormaient enlacés jusqu'à l'aube ainsi.

Mais une nuit pas comme une autre, sur cette Terre qui en vit bien davantage, Julie se serra plus étroitement contre son frère pour se fondre en lui et dans les brumes qui précèdent le sommeil, là, où les interdits se diluent dans les embruns de la conscience, Julien étreignit plus étroitement sa sœur pour se fondre en elle.

Puis, ils eurent deux enfants, des jumeaux dizygotes, un garçon et une fille justement, tant qu'à faire. Et ils vécurent heureux toute leur vie sans remord, ni regret pendant plusieurs générations.

La morale de cette histoire, c'est qu'il n'y en a pas.

N.D.R. Par chance, ma sœur et moi, d'aussi loin qu'il me souvienne, nous nous sommes toujours détestés.

Report this text