HANNAH (2012-2014)

Edgar Fabar

 Mars 2012

C'est bizarre la façon dont il la connait. Avec un copain, elle vend des vinyles dans une brocante à La Villette. Il passe deux heures à la convaincre qu'elle ne peut pas se séparer de ces choses-là. Au bout du compte, il achète les disques pour qu'elle vienne les écouter avec lui.  

Janvier 2013

Un jour tu voudras des enfants mais moi je ne veux pas. Hannah croit que c'est honnête de lui dire cela au moment où ça commence à flamber tous les deux. C'est trop tard. C'est toujours trop tard car personne ne porte un badge au revers de sa veste « pas d'enfants » « infidèle » ou « radin ». Les turbulences ne sont jamais annoncées sur le tarmac.

Mai 2013

La fête était très belle avant qu'elles n'arrivent. Hannah et Marie sont amies, il le sait mais, les voir débarquer toutes les deux l'a mortifié. Il est en train de tout foutre en l'air. Incapable de l'exprimer, il ressent le chaos, à la manière des chiens qui hurlent pour qu'on les libère car ils savent que quelque chose va se produire.

Août 2013

Il s'est trompé, il n'est pas réellement épris de Marie. Il vit en hésitant, trompé par la vanité que donne l'amour synchrone de deux femmes, il justifie tout : les mots qu'il ne devrait pas employer, les messages qu'il ne devrait pas envoyer, les moments qu'il ne devrait pas laisser vivre.

Sept 2013

Partir à Manchester avec Hannah a marqué un tournant. Il n'a jamais été heureux à ce point. Elle fend l'armure. Il cesse d'avoir peur. Il arrête de placer la liberté dans la balance, en contrepoids de l'abandon. À Paris, à peine revenus, il lui pose la question à nouveau. Non, elle ne sera pas mère.

Novembre 2013

L'hydrogène brûle longtemps après le passage d'une comète. Elle a le sang aux tempes quand elle reçoit ses courriers. Pas encore sevrée, elle les supprime sans les lire. Elle rejette tout retour en arrière.

Janvier 2014

Il devient étrange, fréquente la nuit et s'abime un peu. Dans son garage, il lui reste une bombe aérosol à séchage rapide. Légèrement destroy, il décide de repeindre sa poubelle en noir brillant. 

Report this text