hbhe

torpeur-2

Par une fin d'après midi, elle brisa son mutisme et lui déclara tout de go qu'elle avait démissionné de son travail. Fidèle à lui même, il n'avait rien répondu et l'avait encouragé à poursuivre sur sa lancée. Elle n'en pouvait plus de son travail, de ses collègues, de l'ambiance et de cette vie. Elle avait hésité à lui en parler car elle avait un peu peur qu'il se braque et ne lui fasse des reproches. Rassurée par son écoute attentive, peu à peu, elle lui expliquait ses futurs plans. Elle souhaitait travailler à son compte, à domicile. Elle voulait faire de la création de bijoux, perles, pendentifs... Elle fourmillait d'idées, le débit de sa voix s'accélérait, on sentait que ça lui tenait à cœur. Il était content et ému qu'elle se soit enfin confiée. Jamais très bon quand elle garde quelque chose en elle si longtemps. Il ne savait pas trop ce que ça donnait, un pendentif, il ne s'y était jamais vraiment intéressé. Mais peu importe, il l'encouragea. Elle, semblait si soulagée d'avoir pu mettre des mots sur son projet, mais également qu'il l'ait si bien prit. Tant d'autres auraient émis des doutes pour la faire renoncer.


Bricoleur, débrouillard, il l'était. Animé par un projet, aussi. S'il peut faire quoi que ce soit pour l'aider à réaliser son rêve, il aura réussi à se rendre enfin utile. Alors il déblaya, rangea, balaya, toute une pièce de la maison. Fabriqua des meubles d'atelier. Il mit du cœur à l'ouvrage, ne compta pas ses heures. Il avait envie qu'elle réussisse. Peu importe le résultat, il fallait absolument qu'elle réalise ce rêve pour ne pas le regretter, plus tard. Quelques jours de dur labeur plus tard, l'atelier était prêt à accueillir l'artiste créatrice. Elle n'en revenait pas, tout était fonctionnel, intuitif, elle n'avait plus qu'à se concentrer à fond. Elle avait déjà créé un site web, facebook et instagramm, et les premières commandes arrivaient doucement. Puis de plus en plus. Et c'est lui qui était chargé d'emballer les paquets et d'aller au bureau de poste pour envoyer les commandes.



Plus les commandes affluaient, moins ils avaient de temps pour eux. Elle était si douée, son talent était très demandé, et les colis s'internationalisaient. Cette idée avait bien marché, et son talent avait fait toute la différence. Ils étaient au top, après avoir connu des moments difficiles lors du lancement et du retard des fournisseurs, notamment. Mais ils s'en étaient sortis.



  • La complémentarité et l'amour en plus font bon ménage pour une histoire agréable à lire.

    · Ago over 5 years ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Tout l'amour qu'il lui porte nous permet de faire abstraction de l'intrigue. .. Pas d'inquiétude à avoir ..c'est beau un homme qui aime de si jolie façon ...

    · Ago over 5 years ·
    W

    marielesmots

  • j'ai pas reussi à mettre d'intrigue ou des péripéties
    donc texte un peu plat

    · Ago over 5 years ·
    33

    torpeur-2

Report this text