Hello, my old friend

walkman

Je m'écroule sur elle, ou bien elle sur moi, les mélanges enivrants ont mélangé le reste. Sans dessus-dessous, nous essayons de ne plus subir la gravité oppressante et inhérente à notre condition de particules humaines. Les langues s'arrangeant leur balai entre elles, tout ce que je demande à ma tête, c'est de fixer des yeux un point rassurant, garde-fou qui dirait que non, le monde n'est pas en train de tourner. C'est ma perception brouillée de scotch qui m'enlève à la réalité. Ce ne sont pas les murs qui dansent, ni le lit qui m'agrippe. Une main moite glisse dans mes cheveux secs, les doigts contre mon oreille, un nez contre mon nez, mais l'odeur d'un reste d'hier ou d'une cigarette mal écrasée. Je suis lessivé. Le tambour vient de sa poitrine, ou de la mienne. Que bat-il ? Se bat-il ? La musique vient d'ailleurs, du rez-de-chaussée. On n'a rien éteint en montant se monter démontés. Elle est là, tout contre moi, peau sur peau, ses cils peignent les miens. Elle sent.. je n'en sais rien. Les choses vont trop vite, ou alors mes perceptions me piègent là aussi. Mais elle est là, putain ! Dans les draps parfumés de framboises, entre les murs jaunis par les ans, sous le plafonnier en bois, me maintenant allongé. Ses cuisses ceignent les miennes, comme si j'allais à un moment vouloir m'échapper. On se pénètre. Ce foutu regard qu'elle me lance, ce crucifix. Ce bleu, ces océans qui tanguent. Elle m'a harponné comme tout le monde aurait aimé l'être. Profondément, ses iris se vissent à l'intérieur de mes perceptions troubles. Plus loin, chaque instant. Il n'y a plus aucune volonté chez moi de résister. Qu'elle me prenne. Qu'elle m'emmène au fond du lit. Peu importe. Ce qui prévaut c'est ce qu'elle veut faire. C'est elle le vent. Je ne suis et serai que le réceptacle de ses désirs inavoués qui brûlent d'exploser. Elle m'aime, je veux dire, c'est ça l'amour. C'est cette sensation là. Plus implacable que les tournis et les siphons qui nous ont traînés dans la chambre. On vit le moment en lui prêtant l'intimité d'un grand ; et dés l'instant où il s'achève, je m'achève avec lui. Emporté sur les flots de la satisfaction, l'endorphine réconforte la houle, nous berce. Et nous endort. On a dérivé avant les premières lueurs du jour, jusqu'à ce que tout me revienne pour me rappeler à l'ordre. Cinq-cent-dix. Cinq-cent-dix nœuds. Dans mes cheveux. Dans ma tête. De la côte. 

  • vache. quelle métrique. une oreille absolue.

    · Ago 6 months ·
    Capture

    maruki

  • Je ne voyais pas l’amour comme ça. Mais effectivement avec le recul, la passion est aussi un leurre. Une sorte d’illusion qui l’espace d’un instant donne, à une femme, à un homme la sensation d’exister pleinement.. :o))

    · Ago 6 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text