Histoire d'ombre

ysabelle

Ton ombre grandit
Le temps passe
Rien ne bouge
Un pas
Le soleil me déchire le visage
Et m'ouvre
Au plaisir
De loin en loin
Cette fois ta silhouette
Est précise
Je lui tends la main
L'herbe balance
Les arbres sont frémissants
Et ton cadre de lumière
Se brise
Ton corps avance
Ne laisse pas ton âme derrière
Tes doigts jouent
Une partition étrange
A même la peau


Et moi, toujours
Dans la chaleur du soir
Heureuse
A l'instant
Fugace bonheur
Déjà le crépuscule
Nous enveloppe
Nous dissout
Ton ombre envahit
Report this text