Hymne National et Migrants

Christian

Mise en regard les paroles de notre Marseillaise et les propos rapportés dans la presse locale des habitants d'un Village fleuri, mais mis en demeure, par le préfet d'accueillir des Migrants !

REFRAIN

Aux armes, citoyens !
 Formez vos bataillons !
"Plus de  cents villageois vent debout contre l'accueil de 50 migrants de calais"

 Marchons, marchons !
 Qu'un sang impur...
 Abreuve nos sillons !
Des petits groupes marmonnaient : "Un bon coup de Fusil"


COUPLET 1

Allons ! Enfants de la Patrie !
 Le jour de gloire est arrivé !
On est chez nous, on n'en veut pas !

 Contre nous de la tyrannie,
 L'étendard sanglant est levé ! (Bis)
Comment savoir si il n'y aura pas des terroristes parmi eux ?

Entendez-vous dans les campagnes
 Mugir ces féroces soldats ?
 Ils viennent jusque dans vos bras
 Égorger vos fils, vos compagnes.
Il reste à peine 30 retraités le jour dans le village,
comment vont-ils contenir tous ces étrangers.


Qui parmi nous connaît la fin de notre hymne national, trop peu de monde et certainement personne dans ce joli village fleuri. A décharge il n'est pas chanté et ne figure pas sur l'hymne officiel, c'est bien dommage !


Le 15 éme et dernier couplet de la Marseillaise


...Soyons unis ! Tout est possible ;
Nos vils ennemis tomberont,
Alors les Français cesseront
De chanter ce refrain terrible :

Aux armes citoyens !
Formez vos bataillons !
Marchons, marchons,
Qu'un sang impur abreuve nos sillons

Report this text