Il marche comme un Géant

douxfoutropforever

Joyeux bordel de guitares ... Comme des chevaux fous qui galopent à peine ...



Il y eut ce jour

 

Je m'en souviens, il était un matin

Un matin où la joie avait tourné son nez

Un masque de lourdeur m'arrachait la face

J'ai fait un constat avec la glace

 

Ce matin-même donc je m'empresse de l'écrire

Ce blême souvenir de l'instant qui passe

Par tous les pores de cette peau tannée

C'était là, un lendemain de fête

 

Celui d'hier

Si lent et si malin

Troublant et lancinant

Une injure à toute pureté

L'abdication devant la névrose d'un instant

Qui reviendra bille-en-tête

Sauf si je m'attelle à le débusquer …

 

Cet hier est là

J'y suis encore à le contempler

Et je ne peux que l'aimer

Ce faisant lui sourire

Le regarder se dissiper …

 

 

 

Report this text