Impulsions...( 1 )

Jean Marc Frelier


La Horde d'or...( second mouvement )



Le phrasé devra commencer

dans une amplitude soutenue

mais en aucun cas

sur un mode éthéré ou naïf

par une sorte d'évidence

qui s'installe sans heurter

comme une scène se découvre

peu à peu un rideau amovible

le propos recherché

n'étant pas de choquer

ni de surprendre

mais d'entrer simplement

au plus doux d'un climat

délesté du moindre effet défini

comme attendant quelque part

près d'une porte incapable de savoir avec précision

si elle vient de nous congédier fermement

ou au contraire si elle promet

de s'ouvrir devant notre présence imprévue

le phrasé devra commencer

dans l'instant flottant

où point l'énigme

sans s'attarder sur le cadre qui la contient

ni les émotions multiples

qu'elle pourrait provoquer

à l'instar de ce jour voulu exceptionnel

où nous voguions aveugles vers tel amour décisif

jour sans cesse réécrit par nos mille et un visages

et nos mille et une facettes

il est si important que rien ne se fige

pour nous rendre supportable

ce qui survient toujours

sachant évidemment

parce qu'il faut être honnête envers soi-même

que parfois aussi les volcans pleurent...

.../...

jean-marc frelier 11/08/2017 (ev)

“ à ciel ouvert “

copyright exclusif

Dédicace : M. Ivan Tourgueniev

  • C'est très beau et émouvant avec tant de profondeurs, que j'en ai le coeur serré... merci Jean Marc

    · Ago over 4 years ·
    Version 4

    nilo

Report this text