Incohérence...( 13 )

Jean Marc Frelier


Exopoème...(1836311903)


L'espace invisible...

Comme l'air semble
peser feuille au rythme
du souffle caressant
qui se meut sur ton passage
dont ma vue garde
le goût suave et sensuel
après ton départ matinier
rien ne disparaît qui ne reste
autour de moi pleinement
vécu sans besoin des objets
que tu aimes pour m'en
souvenir vraiment
le temps de ton retour
ici ailleurs tu vis là
comme si deux nous étions
d'un geste vague et vide
j'arrange le guingois de tes
mèches encore frondeuses
en m'occupant à t'attendre
débordé ton allure ta démarche
tournent en boucles ineffaçables
dans l'éther irréel qui ne te
libère jamais tout à fait
de ses mémoires fugitives
il me vient à t'étreindre
où que tu sois sans m'attarder
sur les regards de biais qui
peuvent en être témoins
tant me paraît évident
que tout l'espace invisible
s'est aussi pris de passion pour toi...

jean-marc frelier 11/02/2020 (ev)
“ jours d'Un “
copyright exclusif
Dédicace : M. Matiah Eckhard Elial

Report this text