Inconnus, gare de banlieue, 23h47

eben

Sur un quai de gare peu avant minuit.

J'ai tellement manqué de rendez-vous avec Morphée que ma dette est presque intenable. 

Le sommeil me fuit.

Les lumières crues de cette gare sont mon châtiment.

Mes pensées sont obscures, brouillées par un voile

narcotique.

Un jeune homme seul arpente le quai,

patientant pour le train.

Sièges gris, goudron violacé,

lapadaires en guise d'étoiles.

Un panneau publicitaire change,

encore et encore,

se transforme, sans se soucier de qui peut le voir

dans cette nuit glacée.

Des feux rouges passent parfois au vert, mais rares sont les voitures

qui viennent s'y frotter.

Une autre fille est arrivée.

Immobile.

Le train se fait attendre.

Le voilà

Report this text