Indifférence.

csdbdl

C'est dans ton sourire que je puisais ma force, mais aujourd'hui tu n'es plus.. qu'une déchirure.

Vivre sans toi est la tâche qu'il m'a été imposé la plus dure qui soit. 

Te croiser et ne plus voir ton regard brillé, s'enfermer dans des sempiternels "Salut ça va?" glacial et maladroit. 

J'aurais préférer avoir mal par ta faute, mais non à cause de la douleur de te perdre. Trou béant, regard absent, désir indécent. 

Vide. 

Plus rien, plus de baisers, plus de caresses, plus de rire en cascade. 

Pardonne moi, reviens moi... 

Report this text