J’accuse L’académie Française……

Patrick Ewonde

J’accuse l’académie Française de contribuer moralement au délitement des valeurs humanistes de la France en accordant ses faveurs à Finkielkraut qui d’un appétit Pantagruélique se nourrit ...

            Lettre ouverte d'un africain à l'académie Française et à Alain Finkielkraut 

 

 

Ainsi donc, Alain Finkielkraut recueille les suffrages de l'académie française, il ne manquerait plus qu'on lui fasse une haie d'honneur lors de son intronisation.

Ainsi donc, l'institut créé par Richelieu sous le règne de Louis XIII, accueille en grandes pompes la jactance nauséeuse et mortifère du philosophe et ses sempiternelles vomissures islamophobes. L'outrance et la parole raciste panthéonisées par une tourbe malfaisante. Qui l'eût cru ? Finkielkraut, élevé au rang d'immortel, L'académie signe de facto, l'écrasante défaite de l'antifascisme et fait le lit du front national en portant aux nues ce vieux goujat, ce croquemitaine, détestable, pourfendeur invétéré de l'islam, et sempiternel contempteur des africains subsahariens.

Il s'est trouvé seize membres de l'académie française pour élire un vieux réactionnaire détestable

Qui suinte la haine arabo-négro-musulmane.

Il s'est trouvé des âmes basses, aurait dit Zola, des esprits de malfaisance sociale pour honorer l'idéologie Fangeuse et xénophobe de Finkielkraut, et récompenser sa rhétorique haineuse

Il s'est trouvé d'inhumains individus, des intellectuels de très mauvaise composition, pour couronner perfidement le philosophe hystérique qui inocule par l'entremise de sa rhétorique putride, de son verbiage douteux, et de ses écrits viscéralement rances, le virus de la haine dans les veines des français.

L'histoire retiendra que seize membres de l'académie Française collaborèrent moralement avec Finkielkraut dans son entreprise de diabolisation de l'islam et des immigrés de l'Afrique subsaharienne. L'histoire nous rappelle que toute entreprise collaborationniste se heurte généralement à la résistance.

Il s'est trouvé huit académiciens d'une impérissable beauté humaine, pour rejeter l'infâme candidature du tyrannique Finkielkraut, l'antiracisme et l'acceptation de l'autre étant chevillés au corps de ces académiciens anticonformistes.

Il s'est trouvé huit belles âmes pour dire non à la négrophobie, non à la l'islamophobie, non à l'arabophobie, et enfin non à l'ensauvagement des esprits malléables.

Finkielkraut rêve d'une France blanche-blanche-blanche repliée sur elle-même et insensible à la détresse de l'Afrique subsaharienne qu'elle a pourtant pillée avec le concours de plusieurs pays européens. Le philosophe haineux vomit cette France black-blanc-beur, il veut la dissoudre, l'annihiler et souhaite qu'elle s'enlise dans les sables mouvants de l'histoire et renaisse blanche-blanche-blanche, ragaillardie, et enfin débarrassée de sang mêlé impur. Le philosophe à l'idéologie raciste minimise les crimes contre l'humanité perpétrés par les Européens en Afrique : L'esclavage, la traite négrière, la colonisation, le code de l'indigénat, les travaux forcés.

Dans une diatribe à l'endroit de l'Afrique, le philosophe haineux se fend d'une déclaration négationniste nauséeuse : '' La France n'a fait que du bien en Afrique ''

Au diable donc les millions de morts sans sépulture de l'esclavage transatlantique, au diable les millions de morts de la colonisation Française en Afrique, au diable les 17000 indigènes Congolais morts du travail forcé dans les années 20, qui construisirent à la force du poignet , la ligne de chemin de fer Congo Océan reliant Brazzaville à Pointe noire. Pour un kilomètre de chemin de fer construit, trente-huit indigènes Congolais périrent dans des conditions épouvantables.

Mais Finkielkraut n'en a cure, ces morts sans sépulture ne comptent pas. Ils ne doivent surtout pas noircir le bilan catastrophique de la France en Afrique. Césaire écrivit pourtant ces mots d'une vérité absolue dans son ouvrage 'Discours sur le colonialisme'' L'Europe est comptable devant la communauté humaine du plus grand tas de cadavres de l'histoire''

L'histoire de France ne comporte pas de part d'ombre pour notre philosophe détestable, elle comporte uniquement une part de lumière sauf quand il s'agit d'évoquer la shoah et le régime collaborationniste de Vichy dirigé par Pétain et Laval. Césaire, avait vu juste:

'' Les pulsations de l'humanité s'arrêtent aux portes de la négrerie'' cahier d'un retour au pays natal

Le verbiage putride du philosophe préféré des médias est d'une extrême dangerosité. Il n'a qu'une obsession : La diabolisation des noirs et des arabes. Dans une interview au journal Israélien Haaretz, il déclara, la bouche dégoulinante de vomissures nègrières : '' Les gens disent que l'équipe nationale française est admirée par tous parce qu'elle est black-blanc-beur. En réalité, l'équipe nationale est black-black-black, ce qui en fait la risée de toute l'Europe ''

Le Philosophe haineux vomit cette équipe de France Black-black-black. J'entends la voix d'outre-tombe de Césaire tancer cet abominable croquemitaine élu éhontément à l'académie Française

'' Et quand je parlais de négritude, c'était pour répondre précisément aux racistes qui nous considéraient comme des nègres, autrement dit des riens. Et bien non ! Nègre vous m'appelez et bien oui, nègre je suis. N'allez pas le répéter, mais le nègre vous emmerde ''

Je me remémore aussi ces vers de Léon Gontran Damas exhortant la négraille à se révolter face aux injustices subies : '' Qu'attendons-nous les gueux, les peu, les rien, les chiens, les maigres, les nègres, les fous, pour jouer aux fous, pisser un coup, tout à l'envie contre la vie stupide et bête qui nous est faite…à nous les nègres''

Il est temps que le croquemitaine Finkielkraut cesse d'attiser les haines et de lepéniser les esprits des français.

Le philosophe mû par une détestation pathologique du musulman, voit les boucheries Hallal partout et omet volontairement d'évoquer le pullulement des boucheries Casher. Dans les années 30, un journal ''Je suis partout '' véhiculait insidieusement la pensée antisémite dans l'opinion publique française. Alain Finkielkraut, véritable réincarnation du journal fangeux '' je suis partout '' répand son idéologie islamophobe dans tous les médias. Il est effectivement partout, à la télévision, à la radio où le philosophe haineux s'est fendu d'un mensonge éhonté et effronté affirmant péremptoirement : '' Je pense simplement qu'aujourd'hui il y a une crise de l'intégration : en témoigne, par exemple, la situation d'une ville comme Villers-Cotterêts. Tout le monde s'inquiète de la voir passer au Front national : la boucherie est devenue halal.''

Il n'y a jamais eu de boucherie Halal à Villers-Cotterêts, un mensonge de plus du philosophe haineux pour attiser les haines et faire peur aux Français. Finkielkraut cloue l'islam au pilori, au gré de mensonges répétés dans l'unique but d'instiller le venin de la haine des musulmans dans les veines des Français. Ironie du sort, le philosophe d'obédience hébraïque utilise les méthodes Hitlériennes pour parvenir à ses fins « Plus le mensonge est gros, plus il est accepté »... « Avec des mensonges adroitement répétés, on peut faire croire que le ciel est la terre, et que la terre est le ciel » « J'utilise la raison pour le petit nombre, et l'émotion pour le grand nombre »

Le philosophe haineux voue les arabes et les noirs aux gémonies, il les désigne systématiquement à la vindicte populaire, il sème la terreur comme Robespierre en 1793 oubliant que le gouvernement de la terreur est anachronique. Sa rectitude Robespierrienne ne sert donc à rien. Les têtes des Français ne tomberont plus comme des ardoises, un soir d'orage pour reprendre le beau mot de Fouquier-Tinville, l'accusateur public du tribunal révolutionnaire de triste mémoire. Finkielkraut, l' accusateur public des temps modernes s'était fendu de deux diatribes assassines, toujours à l'endroit du même public : Les arabes et/ou les noirs.

''Les antillais sont des assistés'' ''Si le niveau à l'éducation nationale a baissé c'est à cause des enfants immigrés"

L'islam, les immigrés africains, et les antillais sont des statues de boue élevées par le philosophe haineux pour servir de cible à ses vomissures.

L'élection de Finkielkraut à l'académie Française est donc une honte et un déshonneur pour l'académie Française, qui s'est couverte d'opprobre en l'élisant.

 

J'accuse l'académie Française de contribuer moralement au délitement des valeurs humanistes de la France en accordant ses faveurs à Finkielkraut qui d'un appétit Pantagruélique se nourrit d'islamophobie, se repaît de négrophobie et ne veut pas sortir de table.

J'accuse l'académie française d'intelligence avec l'ennemi autoproclamé de l'antifascisme : Le croquemitaine Alain Finkielkraut, dont la haine pathologique arabo-nègro-musulmane est obsessionnelle

J'accuse l'académie française de collaboration morale avec l'ennemi invétéré de l'islam, le sulfureux et détestable négationniste Alain Finkielkraut pour qui la France n'a fait que du bien à L'Afrique.

J'accuse Alain Finkielkraut d'être le fossoyeur de cette France fraternelle, accueillante et xénophile. Cette France dont le triptyque liberté, égalité, fraternité est inscrit en lettres de marbre sur tous les frontons des mairies.

J'accuse Alain Finkielkraut d'instiller impunément le venin du rejet arabo-négro-musulman dans les veines des Français à travers ses écrits fangeux, et par le truchement de sa parole moralisatrice et rance, dans les médias publics où il est étrangement omniprésent.

J'accuse Alain Finkielkraut de catégoriser les Français, de les dichotomiser de manière abjecte en désignant les uns : Français de souche, les autres : Français issus de l'immigration ou issus des banlieues. En outre, le philosophe haineux se gausse que ces jeunes issus des banlieues parlent français avec un accent.

Quant aux gens que j'accuse aurait poétiquement dit Zola, je ne les connais pas, je ne les ai jamais vus, je n'ai contre eux ni rancune ni haine. Ils ne sont pour moi que des entités, des esprits de malfaisance sociale. Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Ma protestation enflammée face à la scélérate élection de Finkielkraut n'est que le cri de mon âme.

 

Patrick Ewonde, Africain subsaharien indigné

Patrick.ewonde@gmail.com

 

 

  • Ya plus rien à dire... Malheureusement !

    · Ago about 6 years ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • L'élite française a élu son semblable... Au dogme ses actes. Cette France ne m'étonne plus. Son histoire putride et sanguinaire et sa meilleure définition.

    · Ago almost 10 years ·
    Image

    aboomudjaahid

  • J'accuse Alain Finkielkraut de catégoriser les Français, de les dichotomiser de manière abjecte en désignant les uns : Français de souche, les autres : Français issus de l’immigration ou issus des banlieues. En outre, le philosophe haineux se gausse que ces jeunes issus des banlieues parlent français avec un accent.

    · Ago almost 10 years ·
    Avatar h noir

    Patrick Ewonde

Report this text