J'ai le vertige de mes sentiments

Alice Neixen

Comme c'est bancal, la vie sans toi. Au début, quand t'avais choisi pour deux, c'était juste impossible. Maintenant, c'est juste bancal.

J'ai fait une barrière de mon corps contre mes souvenirs, de mon coeur contre mes désirs.

C'est bancal, d'avoir un coeur trop grand dans un corps trop petit.
Surtout de vivre dedans avec toute la place que tu prends.

J'ai le vertige de mes sentiments.

Report this text