Jalousie.

elie

Histoire vraie. Ou pas.

Leslie regardait l'homme qu'elle aimait danser avec cette fille.
Elle les regardait fixement, de ses yeux emplis de tristesse, son verra de vodka-coca à la main.

Il s'était fait beau ce soir-là, pour cette petite soirée entre amis. Une chemise repassée, un pantalon slim. Elle pouvait sentir son parfum entêtant jusqu'à l'autre bout de la piste ; et voir ses cheveux bien coiffés, qui n'aspiraient qu'à une seule chose : qu'on vienne passer la main dedans.

Leslie les regardaient, tout les deux, au milieu de la piste de danse, heureux.
Elle jalousait cette fille ; elle aussi voulait tournoyer dans ses bras, elle aussi voulait avoir son sourire si craquant rien que pour elle.
Mais non, elle était seulement cette fille sympa avec qui rigoler de temps en temps, sans plus.

Leslie porta le verre à ses lèvres sans les quitter des yeux. Elle ne voyait qu'eux, rien d'autre n'existait. Eux, seulement eux.
Oh, comme elle voulait voir cette fille disparaître, être à sa place. Cette douleur sourde qu'elle ressentait nuit et jour se tairait enfin ; elle serait enfin heureuse, avec lui.
Mais rien ne se passait. Leslie restait sur le côté, en spectatrice invisible d'un bonheur qu'elle aurait voulu absolument gâcher. Et elle l'aurait fait, depuis longtemps même, si elle avait eu du cran. Mais elle n'était qu'une lâche, une pauvre faiblarde qui préférait ne rien dire sur ses sentiments pour ne pas gâcher ce qu'elle voulait tant mais qu'elle ne pourrait jamais obtenir. Oui, elle préférait se taire, ne rien dire à personne et sourire pour se voiler la face.

La fille éclata de rire alors qu'il lui murmurait quelque chose à l'oreille. Elle sourit en le regardant tendrement et il la serra contre lui. Il se pencha même pour l'embrasser sur le front, le bout du nez, les lèvres.

Une larme solitaire roula sur la joue de Leslie. Dans ses yeux bleus, on pouvait voir un couple heureux.

Leslie regardait l'homme qu'elle aimait danser avec cette fille.
Elle les regardait fixement, de ses yeux emplis de tristesse, son verra de vodka-coca à la main.

Et elle mourait de jalousie.

  • ouah, c'est pleins de poésie, c'est tellement beau! *o* Bravo!

    · Ago over 5 years ·
    Barbie 2

    Lou

    • Merci Lou !

      · Ago over 5 years ·
      Large

      elie

Report this text