Je boude

mysteriousme

Avant, je boudais parce que mon passé me revenait en pleine poire : trop lourd, trop brûlant de non-dits idiots, de honte, de chagrins, de retenue...

Et puis, "après la pluie, le beau temps". Et je repartais pour un tour, m'accommodant de ces petits cailloux piquants - qui font parfois glisser - que j'ai réussi, à force de les contempler, à polir pour en faire des joyaux.

Leur poids est le même, mais mon point de vue ne l'est plus. Et finalement, peu importe le poids, puisque j'ai gagné une beauté d'âme.

Aujourd'hui, je boude parce que c'est demain qui ne m'amuse pas.

Pas plus que lorsqu'à 7 ans je percevais déjà que le monde allait très mal et irait certainement de mal en pis.

Ici depuis tout ce temps.

Ici dans un confort, une souplesse, une facilité, une douceur tellement évidents et incommensurables que ma conscience a de la peine à palper tout cet univers, ce cosmos qui vit, s'agite en moi et autour de moi.

A l'échelle du monde, "ici", passe encore, même si le visage de l'ici a dû être bien différent à travers les âges. Mais "depuis tout ce temps" parait tellement ridicule, factice, gadget. Une invention illusoire, simple repère entre des cycles sereins. L'éphémère est mon quotidien. Depuis tout ce temps. Sans que je ne m'en rende vraiment compte.

Aujourd'hui je boude, parce que le monde dont je rêve ne pourra pas se réaliser en totalité. Monde naïf et beau. Monde innocent et paisible. Monde vertueux et végétal.

Ce monde ne pourra que se "micro-réaliser". Et quelle chance incroyable, indiscutable, déjà !

Poussée par l'urgence de vivre, ma larme sèche déjà sur ma joue, après y avoir roulé tendrement. Libératoire et soulageante.

  • Ton monde imaginaire même s'il est éphémère est déjà une richesse intérieure, il est le reflet de ton âme, c'est déjà énorme de vivre pour nous en dévoiler une image. Muche

    · Ago 2 days ·
    B712b278 94e8 4c1f a567 6f11dde2a4df

    muche

Report this text